| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le mal de ta peine - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le mal de ta peine
Publié par modepoete le 08-01-2020 17:47:26 ( 74 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l


Le mal de ta peine

Lasse une cage fredonnait
J’y ai déposé mon silence
Loin de ma présence
Pour solitaire me parler

Ma pensée sereine
S’enhardit à me dire
Ne te laisse souffrir
Du mal de ta peine

Prend toutes couleurs
Fabrique des arcs en ciel
Qu’ils ne soient artificiels
Et dépouille ta pâleur

Ramasse du soleil les flèches
De ses rayons chaleureux
Tend les sur l’arc de tes yeux
Qu’ils transpercent tes désirs rêches

Aux affamés de la médisance
Donne quelques vers de ta terre
Découpe leurs mots trop amers
Fais en œuvres de bienfaisance

Sur ton lit de misère à l’aurore
Cache ta laideur sous ta paillasse
Elle te protégera de la caillasse
Qui empêche mille roses d’éclore

Instrumente ta science maligne
Les gouttes de pluies attristées
Seront perles de feux, capitalisées
Au fond de ton cœur magnanime

Quand ton doux visage accueillera
Les puissants sourires de la vie
Alors relâche leste ton silence ravi
De te voir réfléchi, lui parler de féria

Ecoute le, il te bruisse l’amour
Il n’en est pas vautour, mais savoure
Ton bonheur que sans bruit il laboure
Au trémolo d’une cage berçant ton retour
©ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
46 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 46

Plus ...