| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Ô vous les tout puissant - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Ô vous les tout puissant
Publié par modepoete le 13-01-2020 16:29:56 ( 61 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Ô vous les tout-puissant

Ô vous les tout puisant
Donnez nous l’instant
D’’être bien conscient
Du bonheur permanent

Les guerres faites nous
Tir de fleurs garde-fou
Que perle le feu roux
Du bonheur resté debout

Les ors de vos trésors
Sortez les de vos coffres forts
Pour que las ne se dort
Le bonheur dans son remord

Parlez haut de toutes vérités
N’égratignez point le censé
Pour cacher de votre volonté
Le bonheur en nos cœurs inquiets

Dans nos cités venez amicaux
Tracez de bons plans royaux
Que nobles on activera légaux
A la force du bonheur en dépôt

Que votre justice soit arc en ciel
Robes colorées de sourires réels
Qui acquittent l’injustice démentielle
Et relaxe le juste bonheur éternel

N’admettez pas la démagogie
Qui ronge le faible qui réagit
Par tous ces maux d’anthologie
Et crache sur le bonheur en vigie

Insistez pour que le travail atteste
A chacun une santé qui ne soit peste
D’une activité conçue dans le geste
Tuant le bonheur vrai sous sa veste

Ô vous les tout puissant n’ayez d’incessant
De produire et toujours produire afférant
Les rayons indestructibles du soleil levant
Ceux irradiant le bonheur incandescent.
☼₣€





Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (3 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...