| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Vive la vie! - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Vive la vie!
Publié par tagazou le 06-02-2020 15:36:49 ( 88 lectures ) Articles du même auteur



Combien d’obséquieuses prières
J’ai psalmodié à la Toussaint
Pour que la fée des cimetières
Contre la mort trouve un vaccin

Combien j’ai supplié : Saint Père :
Faites qu’au monument aux morts
Mon nom n’y côtoie une guerre
Fut-il gravé en lettres d’or

Depuis la mort, j’ai moins peur d’elle,
Ensemble nous avons vieilli
Et si sa faux reste mortelle
Qui la brandit ? Une « Mamie »…

J’ai peine, quand je l’envisage
Encore prête à me tuer
Tous les deux pile du même âge
Comment nous déshabituer ?

Aussi pour notre anniversaire
Ayant bu nous avons fleuri
Les noms de ceux qui trépassèrent
Miraculeusement guéris

De sépulture en sépulture
Ivre j’allais, quand tout à coup
De ceux qui avant moi moururent
Je fus surpris d’être jaloux…

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 08-02-2020 20:51  Mis à jour: 08-02-2020 20:58
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9118
 Re: Vive la vie!
Tagazou, je te surveille, je surveille tes écrits, Tagazou, un de mes chouchous.
Tu as encore taper si juste, si vrai !!!
Mourir ? à la belle affaire !!
Et oui, nous l'apprivoisons cette terreur, cette peur atavique qui nous accroche à la vie, et, cette mort redoutée, nous apprend que le pire pourrait bien être qu'elle nous oublie et nous laisse seul sans nos amis, nos frères et sœurs, et tous ceux qui nous pourrirent la vie.
Que faire sans notre familier paysage humain, nos dépendances, nos besoins, nos amours et nos détestations ?
Car en fait nous mourrons par petit bout, lentement, quand nos corps nous maltraitent et nous lachent, quand partent un à un, compagnon, chanteur, cousin, voisin, vedettes admirées, voix familière ... tout ce qui est notre univers, tout ce décor qui nous entoure sans que l'on en ait vraiment conscience.
La mort est une pervers, comme tous les pervers, elle commence par nous isoler, nous laisser dans le vide avant de nous faucher.
Pourquoi avons nous peur de cet après la vie ? Ne ressemblerait-il pas à l'avant de notre vie ? Alors quoi ... ?!
Très belle lecture.
Merci tagazou, précieux tagazou.
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
30 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 30

Plus ...