| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le Vieillard Désabusé - Poèmes - Textes
Poèmes : Le Vieillard Désabusé
Publié par CORRY le 13-02-2020 20:30:00 ( 50 lectures ) Articles du même auteur



Devrais-je devenir un perfide stratège
Qui mime le mourant pour se voir octroyer
Cette insigne faveur offerte en privilège :
La présence d'un tiers au profil d'écuyer.

L'idéal substitut d'une ingrate famille
Tel un fidèle ami venu me secourir,
Serait un infirmier, rassurante béquille,
Que, jugé bien-portant, je ne puis requérir

Loin de moi le désir d'être ce grabataire
Reclus dans un grand lit, brisé par la douleur,
J'évoque simplement comme un vieux solitaire,
Peut-être un peu frileux, le besoin de chaleur.

Pourtant le médecin me traite de jeune homme
Craignant d'ordonnancer d'interdits subrécots.
Il flatte le vieillard, jurant que nul symptôme
Ne saurait motiver d'indus frais médicaux.

N'ayant plus de ferveur pour la verte franchise
Ma colère fluctue en lâche assentiment
Car lorsque le temps fuit, la peur nous catéchise
Au point de pardonner même à celui qui ment.

Je me surprends languir autant que je redoute
Dans un habit du soir orné d'un col romain
Le prêtre au faux sermon (d'éternité sans doute),
Prouvant son harmonie avec le genre humain.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 16-02-2020 14:07  Mis à jour: 16-02-2020 14:07
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9118
 Re: Le Vieillard Désabusé
Et hop ! une deuxième pépite.
Belle écriture et grand plaisir de te lire.
Bacchus aurait aimé ta présence.
Et oui ! quand la présence rassurante de l'autre n'est pas donnée par amour la tentation est grande d'utiliser le trompeur stratagème de la pitié. Seuls les enfants peuvent encore y croire et verser des larmes pour s'attirer un pardon, un câlin, un avantage;
Belle lecture, continue, c'est magnifique.
Merci
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...