| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> A vos fenêtres - Poèmes - Textes
Poèmes : A vos fenêtres
Publié par modepoete le 25-03-2020 17:40:00 ( 46 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




A votre fenêtre

J’ai aperçu heureux une belle envolée
De mésanges piaillant votre vive joie
Elles dispersent des mots de bon aloi
D’amour qui naissent comme baisers

Curieux j’étais attentionné, bon drille
Je virevoltais, dansais sur une toile animée
Quand mes mots sur le net s’alignaient
A votre riche fenêtre pour qu’ils babillent

J’écoutais affectueux tous vos pleurs
De ces peines venues de méfiances
Qui tourmentaient cette grande errance
De votre amour teinté par ses malheurs

J’engrangeais de ces amours les défaites
Celles des ruptures qui meurtrissent vos esprits
Comme un coriace rocher à l’âme appauvrie
Qui ne connaît plus la joie de l’instant de la fête

Il me fut accouru ces moments sublimes
Ils m’ont conduit radieux vers l’univers d’azur
Où le ciel vous tend téméraire d’un geste pur
Ses mille et mille disponibilités de bontés câlines

Et les amours disponibles à l’entrain fantastique
Se couchaient au silence de sources d’émerveillement
Sur mes yeux racoleurs d’enchantements des sentiments
Prêts sont-ils d’applaudir au spectacle des accords magiques

Les mères, les filles et les fils tous par trop amoureux
Me tendaient affamés sur la vague polie de leur calme
La soif des beautés ardentes de leurs géantes flammes
Qui embrasaient mon esprit gai d’un brûlant heureux

Les jours passés perdirent leurs étoiles à la nuit
Et les lumières d’or s’étreignirent dans le grand loin
Alors ma solitude s’ancra sur ma fenêtre au petit coin
De ma pensée qui attend ensorcelée le sage retour fortuit

C’était hier, je reverrai dans ces demain au matin
Ce radieux, ce merveilleux, ce somptueux, ce soyeux
Celui de vos vies prospères qui n’est point l’orgueilleux
Mais ce souffle qui me caresse suave comme doux parfum
©ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...