| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Pour un meilleur aprés... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Pour un meilleur aprés...
Publié par Titi le 11-04-2020 04:20:00 ( 62 lectures ) Articles du même auteur



Texte pouvant être fredonner sur l'air''Les passantes'' de G Brassens


Je voudrais dédier ce poème,
A tous ceux et celles qu’on aime,
Sans jamais le dire, ou l’avouer;
A tous ceux, lorsque vient la peine,
Qui vous fracasse et vous entraine,
Vous aident à pouvoir continuer.

Pour nos proches et amis sincères,
N’attendons pas le cimetière,
Que la camarde donne le la,
Pour s’aviser, que c’était hier,
Qu’on devait, pour les êtres chers,
Verser des larmes, … mais de joie…

Puisse cette infection qui sème,
Tant de misère et trop de peine,
Poser cette interrogation:
Le temps qui passe et nous entraine
En maitrisons nous bien l’aubaine
En faisons-nous !'usage, bon???

Et sommes-nous trop égoïste,
Pour ne pas comprendre le risque,
Si l’avant, doit dicter l’après,
Que vivre demain comme hier,
Fera un monde de misère,
Pour nos enfants qu’on dit aimer…

Puissions-nous, un jour, reconnaitre,
Quand la terre nous a vu naitre,
Offrant des rêves infinis,
Comme était belle la planète,
Avant que bientôt elle pète
Montrant que les hommes ont failli !!!

Pensant, crédules que nous sommes,
Que Dieu ou le diable en personne,
Allaient accepter sans mot dire,
Les errements des enfants d’Eve,
Qui ont détruit les plus rêves
Par gout, vers son prochain, de nuire.

Bientôt la nuit laissera place,
A un horizon, sans menace,
A un avenir plus serein,
Quand les enfants feront la ronde,
Autour d’une terre féconde,
En ayant la main dans la main

Alors il faudra du courage,
Pour qu’on puisse tourner la page,
D’un hier qu’on avait prédit,
Car faute de ce repentir,
On bâtira un avenir,
Semblable au passé…. d’aujourdhui…

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 11-04-2020 16:28  Mis à jour: 11-04-2020 16:28
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2055
 Re: Pour un meilleur aprés...
Cher Serge,

Il y a beaucoup d'émotions dans ce poème. Je suis passé par la peine, la souffrance, la peur, le désir de nier, la lucidité devant les travers de l'humanbité, et l'espérance. Et je veux rester sur l'espérance.
Eh! Je reste une personne bienveillante pétrie d'espérance.
Et je crois vraiment que cette pandéméie va donner lieu à des changements de comportements. Et dans le combat que je mène modestement contre ce virus dans le groupe de santé où je travaille, je vois bien sûr les malleurs (nous avons déjà 28 morts dans les 14 EHPAD de mon groupe) mais je vois auss la solidarité heureuse et la combativité de mes collabroatices, collaborateurs et collègues dans la guerre que nous menons.
En Franche Comté, nous avons une devise : "Comtois rends-tio! Nenni ma foi! Je l'ai proposé à toutes et à tous dans la guerre que nous menons contre ce tueur qui n'a aucun état d'âme ni aucune émotion. In fine le combat est donc inégal, car nous autres humains, nous devons nous battre contre les émotions, les idées reçues et les fausses informations. mais pour autant, l'humanité reste belle!

J'espère que tu vas bien.
Et mille merci à toi pour ce moment de bonheur poétique qui me fait tant de bien.

Amitiés de Dijon.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
52 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 52

Plus ...