| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> l’embarras du choix - Nouvelles - Textes
Nouvelles : l’embarras du choix
Publié par NicoG le 16-04-2020 12:00:00 ( 56 lectures ) Articles du même auteur



l’embarras du choix

Et moi ; dans toute cette histoire.
J’ai ratifié les émotions, cloisonné mes idées, tenter d’éclaircir des choix.
Pas de Panoramix dans mon village, on goutte tous, sauf Obélix à l’élixir du doute. Beaucoup n’ont rien eut pour assurer leur parcours.
Et l’orage et César, le commerce des légionnaires, les transactions illégales. J’eus la chance de pouvoir choisir ma voie. Je cours aussi, mais je me suis fait avoir. Vieillissement rapide !
Après, ça, tu le vis chaque jour. Sorti de l’ignorance, tu t’en rends compte, c’est pas les jours qui s’usent mais chaque jour boit sur ton compte.
Tu paye la note, tu sors du bar, 9h du mat. Et face à toi y’a plus que ça : L’embarras du choix. Embarras qui toise. L’embarras sournois
C’est plus l’heure de l’école, taf horrible plus possible, les gens sont cons comme c’est pas permit.
Même ton amour, t’a fait cocu, sans rancune.
Les amis sont occupés, la famille orchestre, désolée les inconnus s’en foutent. Que va tu faire de ton corps ? T’en a plus rien à foutre non plus.
L’embarras du choix te surprend ? Mais dépêche toi la journée passe déjà.
Faut trouver des choses à faire. Pas laisser l’embarras emballer tes affaires.
Ca dépend si tu veux passer la nuit sous un pont ou bien rester dans ce salon.
Tu t’en rends compte, c’est les mêmes buches près du feu mais les flammes n’ont pas les mêmes couleurs, vues dans une cheminée ou rayonnant depuis un bidon.
L’embarras du choix guette tout le monde, et compte pas sur le hasard, son meilleur pote. Exception faite pour les bébés et les vieillards.
Qui s’embarrasse pour eux ? Le bon entourage, courage. L’embarras nous nargue, c’est pas pour nous qu’il travaille.
Baisse pas ta garde, reste dessus, assure derrière. observe bien ceux qui te protègent. Fais les bons choix, car en s’ouvrant une décision referme aussitôt la multitude de toutes les autres.
Narrateur, griot, scribe, orateur né pour l’art.
Magie sordide sur scène. Ce serais du slam ? Plus urbain que poète. Comme vous le voudrez. Jugez de ces mots, votre étiquette sera la mienne.
Ouvert à tous les thèmes, pas avare du sens des phrases, me méfie des choses car les choses nous possèdent.
Poésie gravable post contemporaine disponible au cas par cas sur ce tas de gravats. Prérogative au dividende.
Si tu comprends pas t’as pas le choix. Embarrasse toi du prix fixé et choisis bien ton dictionnaire. Cherche à contexte, prétexte.
D’après ce texte c’est par l’art qu’on se parle.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Jeff111
Posté le: 18-04-2020 23:40  Mis à jour: 18-04-2020 23:40
Accro
Inscrit le: 31-01-2015
De: Narbonne
Contributions: 221
 Re: l’embarras du choix
J'avais "l'embarras du choix",lire ou ne pas lire.
J'ai lu.
Hélas.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...