| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Survol crucial - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Survol crucial
Publié par mercier le 13-05-2020 20:57:15 ( 93 lectures ) Articles du même auteur



Survol Crucial
Graine ,
Etincelle,
Eau vive,
Conjuguées
Au temps de ton regard,
Te font visiter l’arrière-plan des arcs-en ciel.

Ta vitesse modérée
Pollinise d’intuitions étoilées
Les ombres d’un continent prometteur,
qui, comme des antennes oscillantes,
Semblent animées d’une tendresse accueillante.


Le regard s’attarde
Sur des corolles d’ancolies anciennes.
Là, des abeilles en devenir esquissent
La rumeur de la brise
Au grès d’une imagination navigable
Par de furtifs poissons-lunes .

Leurs sillages t’empêchent de dormir,
Quand les collines
Se font mouvantes interprètes
D’ émotions déposées dans le refrain subtile
De langues rares.

Lors, la candeur du climat héberge
Le feu d’une aube transmissible
D’une ère à une autre.

Longtemps tu croyais aux murmures
qui s’échouent sur les dunes .

Telles des frégates nocturnes
Ils éclosent
Dans l’orbe des citadelles végétales,
Donnant ici un lac diamantin,
Là, une ébauche de larme animale.

Tu croyais au dédoublement
Des courants d’altitude,

Aux correspondances entre les âmes ,
Aux directions impromptues,

Aux signes sédimentaires
Qui clignotent encore dans les strates de l’hiver,

Aux silences riches de poussière de vent,
Se déclamant en rimes verticales
Au hasard des sondes tropicales .

Elles arrivent en ondes opales
Sur la plage d’un monde germinal.

Besoin d’œil,
Vite.

Besoin de voix
Pour que le silence soit peuplé
De trilles puissantes,
Refrains ambrés offrant aux nuages légers
Un battement de cœur audible
Pour les escadres
Y établissant leur camp nocturne.

Regarde ces étourneaux gracieux
Décrivant leur ballet ouaté
Dans la profondeur des matins intangibles...

Enfin tu réalises que tout est là ,
Depuis toujours…




13 Mai 2020

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
52 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 52

Plus ...