| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Implication - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Implication
Publié par mercier le 03-08-2020 18:32:10 ( 46 lectures ) Articles du même auteur



Implication

Un grain de lumière chemine le long de tes souvenirs.
Opale rudimentaire, ton regard se forme
Au grès du levant.

Une similitude avec la brume,
Et te voilà enclave dérivant vers le trouble accidentel
Qui t’entraîne vers le destin des faunes tremblantes.

Un grain de vent
occulte l’arrivée des oiseaux ,
Sentiment de n’être qu’un murmure de ruisseau ,
Tu ondules en symboles de jais
Vers les chapelles végétales de ton premier nom.

Un grain de musique éclate au large des océans premiers.
Ton aile est encore nageoire,
Ton souffle est buée sur le miroir du crépuscule.
Un jour tu seras si léger que la brise de l’ouest t’enlèvera
Et là tu sauras comment naissent les arcs-en ciel:

Arcs-en sang roulant dans les artères des Anciens,
roulements de soleil en partance vers d’incroyables centres
Burinés par l’oubli imparable des matins ignés;

Arcs-en eau luttant avec les pluies de cendre tombant sur un astre mort ;

Arcs-en fer incandescents
Définissant la courbure des horizons magnétiques;
Là, sous tes pieds;

Arcs-en feu qui délirent encore
En attendant un véhicule disponible
Pour rejoindre les étoiles si vieilles;

Arcs-en terre que tu modèle d’un sourire convainquant
Donnant à la vie un contenant impérissable;

Arcs-en bois,
Ah ceux-là!
Ils savent inventer le printemps!

Leurs ramures ruissellent dans l’aube
Comme une vapeur d’horizon
Dont les volutes organisent ton avenir...


3 Août 2020

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...