| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Psychopathes - Poèmes - Textes
Poèmes : Psychopathes
Publié par Encelade le 29-09-2020 15:50:00 ( 36 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



C'est l'histoire d'un monstre au sang noir,
qui reste impuissant face au désespoir,
quand la journée éclaire sa banalité,
tout le monde semble bien élevé.

Chômeur pour cause indéterminée,
employé d'une ou de sa société,
marié pour le pire et le meilleur,
ou solitaire controversé qui fait peur,
aucun signe ne montre sa cruauté,
aucun repère ne sera démasqué.

Il cherche la rencontre a convoiter,
dominé par son désire d'obsédé,
en évaluant le meilleur moyen,
d'obéir à l'apogée de son déclin.

Pour frustrations de fantasmes abstraits,
l'opportunité promet d'écorcher ses traits,
préférant la lune qui brille sous ces formes,
sa métamorphose dévoile la bête informe.

Dinosaure primaire qui tue pour vivre,
vampire insatiable qui boit pour survivre,
ses pupilles se dilatent sous l'excitation,
sa force est décuplée par ses terminaisons,
son cœur accélère aux cris des tombes,
sa pulsion explose comme une bombe.

Caché pour éviter d'effrayer son dû,
ou jouant le pauvre passant perdu,
il fond sur sa proie à la chair consommable,
afin de déverser sa fureur de pauvre Diable.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 05-10-2020 21:22  Mis à jour: 05-10-2020 21:22
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9153
 Re: Psychopathes
Vade retro satana
Et oui, le pervers sadique est parmi nous

Citation :
Dinosaure primaire qui tue pour vivre,
vampire insatiable qui boit pour survivre,

Bouuuuh !
Merci
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
51 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 51

Plus ...