| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Mon père ....... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Mon père .......
Publié par Titi le 13-10-2020 16:57:43 ( 20 lectures ) Articles du même auteur



Quand mon père au labeur partait fort tôt matin
Complaisante la lune éclairait son chemin
Trop paresseux le jour, pas encore levé
Sera déjà couché, quand il devra rentrer,

Quand mon père au labeur partait bien tôt matin
La fatigue d’hier et celle de demain
II n’en faisait pas cas, et ne s’en souciait guère
Il venait du néant, il sortait de la guerre

Quand mon père au labeur partait bien tôt matin,
De sa vie difficile, jamais il ne s’est plaint,
Ses douleurs, ses chagrins, avaient tari ses larmes,
Il avait trop perdu d’amis, de frères d’armes.

Quand mon père au labeur partait bien tôt matin,
Dès lors chaque journée, était comme un jour saint,
Nul besoin de prier pour demander faveur,
A ces Dieux déficients, en ces années d’horreur.

Quand mon père au labeur partait bien tôt matin,
Notre enfance semblait nous tracer un chemin
Sans peine, sans péril, ou le terme misère
Avait été rayé de tous nos dictionnaires.

Quand mon père au labeur partait bien tôt matin,
Le bonheur qui logeait chez nous, se sentait bien.
Un bonheur des plus simples, le plaisir délicieux
De vivre en permanence, un bonheur merveilleux.

Quand mon père a cessé de partir tôt matin,
Au soir de sa retraite, j’ai ressenti soudain
Un curieux sentiment, un manque, une carence,
Trop vite était passée ma tendre et douce enfance.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Lesmotsbleus
Posté le: 16-10-2020 14:16  Mis à jour: 16-10-2020 14:16
Aspirant
Inscrit le: 16-04-2018
De: Belgique
Contributions: 31
 Re: Mon père .......
Magnifique hommage destiné à votre papa. Nous ressentons tous, je crois, cette carence, ce vide laissé. En garder les souvenirs les rendent vivants. Merci d'avoir partagé cet émouvant poème.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
57 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 57

Plus ...