| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> ''Il se pensait poète.....''et refusait la règle de bienséance du site... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : ''Il se pensait poète.....''et refusait la règle de bienséance du site...
Publié par Titi le 08-02-2021 17:41:07 ( 136 lectures ) Articles du même auteur



Il se pensait poète, n’était qu’écrivaillon,
Pensant que l’ignorance, octroyait des galons,
Et dispensait des bases, que le français impose,
Il raillait celles et ceux sur qui l’ORée repose.

Dès lors la page blanche, offerte par ce site,
Pour sa plume acérée lui semble trop petite,
Liberté d’écriture !! tel était son crédo !!!
Il se croyait Victor, et n’était que nigaud.

Insultant les tenants du site poétique,
Refusant les scolies des Oréens critiques
Qui cholent le vieux François, dont bien sûr il n’a cure,
Substituant celui-ci, à la turpide injure.

Et comme ses écrits sur l’Orée faisait tache,
Il eut été heureux de s’en passer ;….. hélas,
Sans ce grand vide, L’Orée perdrait de sa valeur :
‘’Quand le soleil s’éclipse, on en voit la grandeur…….’’

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Athéna
Posté le: 14-02-2021 12:18  Mis à jour: 14-02-2021 12:18
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 418
 Re: ''Il se pensait poète.....''et r...
Bonjour à tous,

Peut être ne partagions nous le même repas que lui ?


"Mais oui écriture et lecture relèvent de l’alimentation
Mais, ici, nulle contrainte de régime
Il faut seulement prêter très attention
A l’accord des mets, à la rime
A l’Orée, l’excellence des chefs est unanime"


Titi , vous êtes un chef excellent

Un immense merci pour votre cuisine si raffinée

B'aile journée dominicale

Athéna
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
51 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 51

Plus ...