| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Voyage sans S - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Voyage sans S
Publié par christine le 18-03-2021 22:50:00 ( 769 lectures ) Articles du même auteur



Te dirais-je mon tendre ami l'avancée de ma quête, celle d'aller de l'avant tout en te laissant derrière, ce rideau de regrets éplorés qui recouvre mes traces...
Plus je m'éloigne de toi et plus tu te rapproches. De mes rêves éthérés, tu occupes l'espace le rendant joyeux et vibrant d'émotions. Humain dans ton imperfection, tu te dévoiles et suscites sans retour un indéfectible amour...Puissant et dérisoire, fragile et illusoire, tu es à mes yeux étonnés, un reflet du miroir dans lequel je surprends mon regard à rêver. Vagabonde est l'âme, puissant est le sentiment qui jamais ne se déroute...
Ami, amant, que rien ne trouble ...Je te laisse en mon cœur séjourner sans noirceur, il rythme de ses battements fidèles une envolée tant attendue, espérée.
La passion réclame son écho et le temps qui bruisse d'impatience se fait tout à coup plus lent presque complice de tant de dévotion.
CG

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Titi
Posté le: 20-03-2021 08:35  Mis à jour: 20-03-2021 08:35
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1622
 Re: Voyage
Jolie confession, très poétique sur une relation passée mais tellement présente.

Nul n'est châtiment pire que le remords lorsque l'après vous éclaire sur un passé que l'on regrette..

J'ai bien aimé le cheminement de ce voyage amoureux marqué de tendres souvenirs.


A te lire

titi

Auteur Commentaire en débat
christine
Posté le: 20-03-2021 23:43  Mis à jour: 20-03-2021 23:43
Plume d'Or
Inscrit le: 09-10-2012
De: La tour du pin
Contributions: 42
 Re: Voyage
Merci beaucoup pour vos commentaires et pour avoir pris le temps...de me lire.????.
Votre bienveillance me touche.

Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 27-03-2021 19:23  Mis à jour: 27-03-2021 19:23
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Voyage sans S
Bonsoir Christine,

dans votre poème il y a une musique de l'âme et du coeur. Andante, allegro.
J'ai aimé le crescendo des émotions. Comme vous décrivez avec une âme poétique la permanence profonde et intime des moments d'amour passés. Je me retrouve dans votre texte.

Bien à vous.

Jacques

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Voyage sans S christine 28-03-2021 00:24

Auteur Commentaire en débat
TomAstral
Posté le: 28-03-2021 22:27  Mis à jour: 28-03-2021 22:30
Accro
Inscrit le: 05-01-2021
De:
Contributions: 230
 Re: Voyage sans S
Bonsoir Christine.

Quelques mots-citation en écho à ton poème :

" La beauté est l’éternité se contemplant dans un miroir,
Mais vous, vous êtes l’éternité,
vous êtes le miroir. "

Par l'écrivain poète Khalil Gibran.


A LA PROCHAINE

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Voyage sans S christine 29-03-2021 22:32

Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 30-03-2021 19:36  Mis à jour: 30-03-2021 19:36
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9500
 Re: Voyage sans S
Romantique à souhait.
Belle lecture
Merci
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
88 Personne(s) en ligne (25 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 88

Plus ...