| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Un lion qui ne voulait plus chanter - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Un lion qui ne voulait plus chanter
Publié par Istenozot le 13-07-2021 22:36:02 ( 564 lectures ) Articles du même auteur



Ce poème veut illustrer le départ d'un ami qui ne veut plus chanter dans une maîtrise régionale alors qu'il est encore jeune (75 ans) et qu'il peut encore chanter :

Un lion habitué de la pratique du chant
S’ouvrit auprès de Jupiter, au ciel couchant,
De son désir d’arrêter, en toute saison,
Cet art qu’il avait su apprécier à foison.

Oh Grand Dieu, disait-il, ce n’est pas sans raison
Que je veux quitter cette noble garnison.
Le chant que vous avez tant fait grandir en moi,
Je ne le vois plus s’épanouir en émois.
Je me plains et je suis attristé, je murmure
Que je ne veux plus être de cette nature.
D’autres dieux produisent des sons si éclatants
Que d’eux tous je me trouve assurément distant.

Jupiter lui répondit avec bienveillance :
Pourquoi des autres t’étonner de leur aisance,
Alors que tu sais, en maintes fois, du rossignol,
Avoir les atouts musicaux dans son envol.
Enfin, voyons, tu dis ne plus vouloir chanter
Alors que par tes seuls défauts tu es hanté.
Tous les dieux chanteurs ont sûrement des défauts
Que certains assument bien dans tous leurs assauts.
Asclépios me disait encore qu’à tout âge
rien vraiment n’arrête le bel apprentissage.

Crois-moi, tes joies et tes peines ont besoin des chants.
Demeure donc parmi nous comme un grand enfant,
Qui, au milieu des dieux chanteurs, fera éclore
Les beaux sons partagés et l’amitié, encore.
Sûrement, on n’arrête pas l’homme qui chante,
Alors honore cette envie si dévorante.

Jacques HOSOTTE

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Sansonnet
Posté le: 13-07-2021 23:35  Mis à jour: 13-07-2021 23:35
Accro
Inscrit le: 11-05-2021
De: 63 AIGUEPERSE
Contributions: 209
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Touché par la maladie, j'ai du aussi m'en aller de plusieurs chorales,

(la maîtrise, les chants ne me plaisaient pas),

C'était à pleurer, mais bon on s'y fait quand on a autre chose à faire, par exemple,

combattre un cancer ! Chauve par la chimio,j'ai assisté un jour à une répétition de la

plus cotée juste avant la COVID, et j'ai écouté parler de moi, personne ne m'avait

reconnu !

J'en ai conclu à ce que j'ai écouté qu'il était grand temps que je parte, je ne

retournerai jamais les voir, même guéri !


Amitiés Jacques
Happyday
Posté le: 14-07-2021 08:16  Mis à jour: 14-07-2021 08:16
Accro
Inscrit le: 29-04-2021
De: CONFOLENS
Contributions: 499
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Bonjour

Félicitions... Il n' y a pas d'age pour chanter et chanter illumine nos joies et nos peines.
Après, les circonstances nous obligent à faire des choix.

Merci, j'ai apprécié la lecture de ce poème.

Happyday
Istenozot
Posté le: 14-07-2021 16:04  Mis à jour: 14-07-2021 16:04
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Bonsoir Hubert,

Celui dont je parle porte le même prénom que vous.
Je regrette vraiment que vous n'ayez pas été reconnu lors de la répétition dont vous parlez.Travaillant dans la santé, et ayant beaucoup travaillé en centres de lutte contre la cancer, j'ai pu aussi relever la peur qui pouvait inspirer l'expression corporel d'un traitement chimiothérapique.
J'aurai pu également dans ce poème faire l'éloge de pratique du chant comme thérapeutique de bien des maux ainsi que des maladies. De Saint Augustin à bon nombre psychiatres, ils ont beaucoup à avoir écrit et publié sur la musicothérapie.
Pour moi, dans mon parcours traumatique, la pratique du chant a toujours eu une vertu thérapeutique et elle l'aura encore et toujours. Et je ne peux que regretter que cela ne soit pas ou ne soit plus le cas pour vous.
En écrivant ce poème à cet ami, j'ai pensé sincèrement que cela pouvait lui faire du bien, et je viens de recevoir un message de sa part qui me le confirme.

Amitiés de Dijon.

Jacques
Istenozot
Posté le: 14-07-2021 16:05  Mis à jour: 14-07-2021 16:05
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Bonjour Happyday,

Un grand merci pour votre message.

Bien à vous.

Jacques
Sansonnet
Posté le: 14-07-2021 18:34  Mis à jour: 14-07-2021 18:34
Accro
Inscrit le: 11-05-2021
De: 63 AIGUEPERSE
Contributions: 209
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Il est très beau ton poème Jacques, il donne envie !

Mais mon poumon ne veut plus chanter, ou pas très longtemps, j'ai fait un essai

cet après-midi, je suis gêné ce soir ( pas de nerfs dans les poumons!) pour inhaler !

C'est la vie,

Amitiés Jacques
Loriane
Posté le: 16-07-2021 18:56  Mis à jour: 16-07-2021 18:56
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9492
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Citation :
Tous les dieux chanteurs ont sûrement des défauts
Que certains assument bien dans tous leurs assauts.
Asclépios me disait encore qu’à tout âge
rien vraiment n’arrête le bel apprentissage.


Absolument !
Absolument, ami, rien ne peux faire taire ton ramage
sais-tu que l'académie soigne mon asthme sévère
qu'elle me dit, ma chère, inspirez, vous manquez d'air !
qu'importe si reste fermé et couine mon clapet
qu'il s'époumone tel un vieux tuyau d'orgue percé
a l'instar du vieux lion, quand la musique m'enchante,
je lui obéis et, je brame, oui, mais sans honte je chante
et si il le faut par décence je vais fermer les huis
avec mansuétude et charité j'épargne les oreilles amies
mais je chante, je chaaaante, je chaaannte le jour et parfois la nuit.
Merci
LM
Istenozot
Posté le: 17-07-2021 15:06  Mis à jour: 17-07-2021 15:06
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Chère Lydia,

Sois remerciée pour to commentaire qui m'enchante.
J'ai vraiment été très heureux de passer un peut de temps avec toi ce matin.
Mais dis-moi, je vais passer quatre semaines à Beaulieu en Languedoc. Cela me ferait plaisir de pouvoir t'inviter à déjeuner ou à diner dans la très belle ville de Montpellier, maintenant que nous sommes vaccinés l'un et l'autre.

Amitiés de Dijon.

Jacques
Loriane
Posté le: 18-07-2021 14:20  Mis à jour: 18-07-2021 14:23
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9492
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Ça c'est une sacrée riche idée.
Tu viens quand ? Beaulieu en Languedoc ? where's this ?
je serais si heureuse de te guider dans les rues de Montpellier, à moins que tu ne connaisses déjà.
Je t'appelle dans la semaine nous affinerons le projet.
LM
Istenozot
Posté le: 19-07-2021 13:29  Mis à jour: 19-07-2021 13:29
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Un lion qui ne voulait plus chanter
Chère Lydia,

J'arrive vendredi prochain jusqu'au 13 août.
Nous nous appelons. cette semaine avec plaisir.
Je connais bien Montpellier en amoureux des vieilles pierres. J'aime flâner dans les rues étroites emplies de fraîcheur parfois.

Bisous amicaux de Dijon.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...