| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Octobre - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Octobre
Publié par mercier le 03-10-2021 16:28:00 ( 49 lectures ) Articles du même auteur



Octobre

Automne installé:
Puissance invisible
De l’horizon virant au bleu décroissant de l’aube,

Automne,
Réalité d’un ciel,
Ton sommaire indicible
Tresse la trame
D’un premier rayon de lune.

Automne ,
Relief sacré
Perdu dans la dentelle des ombres,
Tu sèmes ton attente silencieuse
Au large d’un regard frileux ,
souligné d’un envol sur le départ.


Automne,
Ton étincelle
dessine les ramures d’instants perlés
descendant en murmures animaux
vers le point sensible de mon premier signal.

Hier
Tu franchissais de tels horizons,
Que ta chevelure recouvrait de ses pastels hardis
L’encolure des vents pionniers,
Ceux qui arrivent par le sud,
Remplis d’écailles et de jours miniatures.




Automne,
Tes les bas-reliefs
Se dénouent
en pampres orientales,
Installant leurs lueurs d’escale
Le long du parcours instinctif
Des rampes de manoirs,

Ceux-là,
Eclairés par le jour finissant,
Sculptent
Là-bas,
Tout au fond d’un pays de cocagne,
Le geste du destin .


3 Octobre 2021

(in tribute to Ray Bradbury.)

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
TomAstral
Posté le: 12-10-2021 03:31  Mis à jour: 12-10-2021 03:32
Accro
Inscrit le: 05-01-2021
De:
Contributions: 179
 Re: Octobre
Chaque saison
a son sommaire indicible,
son chapitrage parfois inexpliquable,
son épilogue plus ou moins inédit.


Merci pour le partage
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...