| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La grâce bienfaitrice - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La grâce bienfaitrice
Publié par Istenozot le 19-09-2022 09:40:24 ( 18 lectures ) Articles du même auteur



La grâce de la vie reçue de nos aïeux
Qui nous ouvre à l’espoir d’un monde merveilleux.
Ceux que nous avons croisé et vraiment aimé ;
Ceux que l’histoire des hommes a beaucoup abimé.
Ceux décédés trop tôt, mais qui nous ont laissé
Ce don si précieux qu’il ne faut pas rabaisser.

La grâce de l’amour est un jardin curieux,
Qui ouvre la voie à des horizons radieux.
Agape ! Donner de l’amour sans exiger,
L’agréer tel qu’il est sans en être affligé.
C’est une fontaine fraîche qui irradie
Son eau bienfaitrice dans notre âme ravie.

La grâce du savoir est une liberté
Qui nous rapproche des poignantes vérités.
Te conquérir a demandé tant de combats.
Nous recevons de toi des plaisirs immédiats,
Qui, maintenant, font de nous des êtres accomplis.
Par bonheur, avec toi, rien n’est jamais acquis.

Mais…

L’arrogance humaine distille son venin,
Pouvant faire de nous des êtres cabotins.
Certains hommes, pour s’éviter mille et un torts,
Se délectent des injures sans beaucoup d’efforts.
Devant d’autres hommes, l’orgueil chemine,
Suivi de près par les dommages qui dominent.

Jamais…

La grâce d’être, la grâce de vouloir être !
De l’amour et de l’espoir, vouloir se repaître.
De l’acquis des savoirs, en demeurer le maître.
Ainsi, je vous le dis, on ne peut disparaître.
Du passé, du présent, vouloir s'y reconnaître;
Quant à l’avenir, faisons-le naître ou renaître !

Jacques HOSOTTE

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
25 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 25

Plus ...