| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Révélation - Poèmes - Textes
Poèmes : Révélation
Publié par till le 01-12-2022 15:58:24 ( 196 lectures ) Articles du même auteur



Il y en a qui pleurent
sur l'ours blanc famélique sur son haillon de banquise
Moi je pleure sur le phoque
aux yeux coulées de billard
Je pleure sur les blanchons
qui pleurent comme pleurent les otaries canadiennes
esseulées
gémissez lions amers et éplorés

Et j'abomine les focs
les catamarans des Tours du monde
foire aux e.toiles

Il y en a qui pleurent
sur les chats écrasés au bâbord des fossés
Moi je pleure sur les tourterelles
hochets brisés
tétanisées avec leur collier de perles grises et bleues
piégées par le matou domestique aux aguets
dépoitraillées
aux Ménades offertes

Et je rêve d'amour de par le monde
sans ours ni chats
sinon de Pompon ou de jade


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Marsu
Posté le: 02-12-2022 11:47  Mis à jour: 02-12-2022 11:47
Accro
Inscrit le: 01-04-2021
De:
Contributions: 181
 Re: Révélation
J'aime bien le style
Marsu
Posté le: 04-12-2022 23:04  Mis à jour: 04-12-2022 23:04
Accro
Inscrit le: 01-04-2021
De:
Contributions: 181
 Re: Révélation
J'adore aussi
till
Posté le: 05-12-2022 13:17  Mis à jour: 05-12-2022 13:17
Régulier
Inscrit le: 12-10-2022
De:
Contributions: 54
 Re: Révélation
Merci Marsu, C'est très sympa :)

Au plaisir de vous lire et de vous commenter au long fil de nos parutions.


till
Freddy
Posté le: 05-12-2022 16:17  Mis à jour: 05-12-2022 16:17
Aspirant
Inscrit le: 10-11-2022
De:
Contributions: 21
 Re: Révélation
Till


Je vous demande de m 'excuser pour l'absence de réponse à vos commentaires. Mais l 'internet à Beyrouth n, n'est pas toujours fiable


Et mes connaissances de la manipulation du site encore rudimentaires j ait essayé à plusieurs reprises de vous répondre et vous commenter mais je


Pense que le silence seul en était l 'echos par défaut.

Votre poème est d'une rare beauté. Comme vous je rêve et je pleure, pas seulement sur les tourterelles et les phoques mais sur toutes les creatures.



J'avais 6 chats et à cause de la crise économique j ait dut m en séparer, je pleure de leur absence. Dans la tourmente que traverse mon pays

Il ne me reste plus qu un chaton en détresse et ma vieille mere. Comme vous je prie et je rêve.......un rêve irréalisable dans cette region de perturbation
.

Je prie pour une religion d'amour au sens le plus pure du terme et non d, une interpretation arbitraire......


Je rêve dans les lambeaux de Beyrouth car le rêve est le seul passeport que je possède pour fuire la réalité d , un monde sans pitié


Je prie et je rêve till...... c, est la meilleur evasion possible.je prie pour toutes les victimes des guerres du Liban et d'ailleurs.

Je prie pour tous les animaux de la terre

Et je rêve........ Peut-être d, une manière irréfléchie et irraisonnée mais peu importe c, est le seul moyen de survivre faute de vivre


Bon courage till avec l'espoir que ce témoignage pour ce si beau poème vous parviendra.
barbasa11
Posté le: 24-12-2022 17:31  Mis à jour: 24-12-2022 17:31
Semi pro
Inscrit le: 11-09-2021
De: CASTELNAUDARY
Contributions: 150
 Re: Révélation
Beau poème et j'aime bien votre style d'écriture.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...