| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le doudou - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Le doudou
Publié par Freddy le 09-01-2023 02:53:19 ( 62 lectures ) Articles du même auteur



lLe doudou
L’enfant doit avoir à peine 3 ou 4 ans.la journée l’a épuisée avec son lot quotidien de souffrance.
Mais la nuit est tombée dans toute sa plénitude voilant avec elle toutes les blessures.
Pres de l’enfant se trouve un ours surnomme oscar auquel l’enfant s’agrippe quêtant une source d’affection.
Le sachant vulnérable, le sachant au bord des larmes, s’adressant à lui en ce langage muet que seul
Connaissent les doudous des enfants oscar s’exprima ainsi.
Je suis ton ami, ton compagnon, je veille à ta sérénité. Eloigne toi des autres ils représentent le danger Et ne procurent que de la peine. Leur langue est vipère, leur attaque virulente. Moi je construirais pour nous deux une forteresse géante avec chaque parcelle de ténèbres ou tu dresseras notre empire moi, toi, moi. A l abrit la ou les autres ne peuvent pénétrer. Ce monde magique s’appellera l’empire de nos
Pensées. Il nous donne cette faculté de nous protéger a l’ombre de nos souhaits nos désirs les plus secrets.
Je ne te souhaite pas la lumière du jour, je ne te souhaite pas la vie. Loin de moi ces factices chimères
Ces abjectes pensées.
Au-delà de la peine, au-delà des mots, par-delà l inexprimable il y a un autre monde qui se laisse percevoir au sein de nos reves.une sorte de tunnel cotonneux moelleux ou l’on sombre progressivement dans un trou noir, géant, tapisse de plumes, en un enivrant vertige une anesthésie totale des sens, une douce euphorie. Dans ce monde il n’y a pas d’autres il n’y a pas les autres. Ecoute moi. Ecoutes toi.
Les cris, les hurlements, les peines de la vie ne s’estompent que dans cet obscurité. Elle devient Complete, elle est. Glisse sous ton oreiller un comprime puis un autre puis d’autres pour atteindre ainsi
Chaque nuit un peu plus cet univers auquel on aspire. Qu importe le moyen la seule priorité étant l’objectif prone.et jouissons de pouvoir en mourir chaque jour un peu plus chaque jour jusqu’ au stade terminal de la dose finale et l’obscurité total.
e doudou

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 12-01-2023 15:04  Mis à jour: 12-01-2023 15:07
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9460
 Re: Le doudou
Ce doudou et son petit maître évoluent dans un univers hostile, où la confiance est absente.
C'est bien désespéré.
Comment grandir entouré de dangers ?
On voudrait leur souhaiter de s'ouvrir sur un environnement rassurant et paisible où la tendresse puisse enfin les entourer, où les autres ne sont pas danger mais source de chaleur.

Sur l'écriture elle même, sur la prosodie et plus exactement la structure temporelle, rythmique et mélodique, tu peux améliorer ce joli texte dont le contenu est fort en ressenti.
N'oublie pas les sauts à la ligne pour espacer, les espaces entre les virgules et les points.
Pour la lecture il est toujours mieux que l’œil voit un texte déjà structuré et non pas compact.
C'est plus facile de rentrer alors dans le propos.
La ponctuation étant une respiration elle est importante.
Utilise les deux points : et les guillemets pour faire parler le doudou
exemple :
Connaissent les doudous des enfants oscar s’exprima ainsi.
Je suis ton ami, ton compagnon, je veille à ta sérénité. Eloigne toi des autres ils représentent le danger Et ne procurent que de la peine.
Citation :
Connaissent les doudous des enfants oscar s’exprima ainsi :
"Je suis ton ami, ton compagnon, je veille à ta sérénité. Éloigne toi des autres ils représentent le danger et ne procurent que de la peine ... "


fofotes :
l abrit : Citation :
l'abri

Ecoutes toi. Citation :
Ecoute toi.


Ce texte est bien triste mais si touchant.
Belle lecture.

Merci
Freddy
Posté le: 13-01-2023 11:37  Mis à jour: 13-01-2023 11:37
Aspirant
Inscrit le: 10-11-2022
De:
Contributions: 21
 Re: Le doudou
merci pour une amie au grand ceur
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...