| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> matin bleu - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : matin bleu
Publié par mercier le 21-05-2023 19:43:10 ( 211 lectures ) Articles du même auteur



Matin bleu

Le flux du vent parcours ton visage.
Ce vent que tes ancêtres découvraient
En inventant un langage secret,
Migrant vers les ramures intimes
Des songes insistants.


Les larmes singulières de ton pays incertain
Ouvrent leurs pages divines aux insectes ,
Précieux auxiliaires,
Vibrant dans les talus parfumés
En murmures nés d’un sourire.

Ceci n’est qu’un aperçu me diras-tu..,

Alors commencent les montagnes,
Les feux se sont rallumés à ton zénith,
Les sources caudales ramènent des ivresses
De profondeurs solitaires .

Durant ton sacre de pyrite,
S’ouvrent des racines de quartz
Miniaturisées par un vent solaire
encore aux abois.

Parmi le jeu des astres possibles,
Tu reconnais
Le soleil,
Ah le soleil!
Magie des signes candélabrisant
Le ciel en aventures glacées venant de l’est .

Musique amnésique
Et souvenirs de risques
Installent leurs divinatoires oraisons
Dans le patrimoine de créatures prometteuses…
Si tu avais vu les délicates voiles de leurs pensées!





Le parfum de leurs trilles
Parvient à la surface de tes yeux ,
Et le goût de la cendre
Ondule en mélodies pulpeuses
Se pavanant sur le belvédère de la lune…

Ton regard est un appel d’air
Volant en escadrille moussue
Au faîte d’un ciel rayé de pluies magnifiques,
Sources
Que de frileuses incantations
Fredonnent en refrains d’aubes vertes et bleues.

Sous le mirage des vagues,
Circulent des rayons d’étoiles
Disant la bonne aventures à des agrions sensuels
Décollant à l’aube pour décoder l’arc en ciel
En plans inclinés recherchés par les anciens
Pour y faire chanter les harpes de leurs visions éternelles .

Tu ne peux pas ne pas savoir,
Tu ne peux pas oublier ces étincelles de sable
Arrivant en caresses d’ambre
Sur les brins du printemps
Pour y semer d’instables reflets
Rayonnant encore dans ton iris
Initié à la lumière des sphères précieuses .

Tu le savais:
Le monde,
Ton monde renaissait…


21 mai 2023

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 28-05-2023 20:56  Mis à jour: 28-05-2023 20:56
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9500
 Re: matin bleu
Et toujours le même délice de tes images folles et qui font rêver.

Citation :

Le parfum de leurs trilles
Parvient à la surface de tes yeux ,
Et le goût de la cendre
Ondule en mélodies pulpeuses
Se pavanant sur le belvédère de la lune…


Encore une lecture plaisir
Merci
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
53 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 53

Plus ...