| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Paroles du large - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Paroles du large
Publié par mercier le 25-06-2023 18:05:51 ( 151 lectures ) Articles du même auteur



Paroles du large



Les paroles atemporelles de l’aube
Glissent sur ton fuselage.
Telles des perles azurées,
Elles se lovent en ton nom
Qui devient musique de regain

S’insinuant

Dans la pierre,
Dans le silence des cieux infimes,
Dans le givre des instants de grâce
Où ton enfance sablonneuse
Décore de ses ramures fraîches
Le ressac des étoiles,


S’inscrivant

Dans le verre,
Dans ces rivières douces et capricieuses,
Dans le linéament des lierres ,
Où ton regard miroitant de givre
Découvre en riant
Le crépuscule du silence,


S’installant


Dans le feu,
Dans ces flaques solaires et irisées,
Dans le sillage des étés verticaux
Où tes pensées s’incarnant en agrions de mercure,
Installent un belvédère invisible
En haut des disques du soleil ,
S’invitant

Dans le bois ,
Dans ces branchages discrets
Où tu t’installes pour choisir ton voyage:
Ta destination arboricole
Te fait hésiter encore
Entre les frondaisons odorantes
Et la rudesse des savanes,


S’incluant


Dans l’alliage de l’or et du cuivre ,
dans son creuset
S’ échafaudent la saison des pluies
Où tu prends la forme
D’un rythme d’oiseau lent
Balayant l’air de ce monde attendant
Le a
Et le b
Des collines zébrées d’encre,
radeaux de brume
Naviguant en coulures animales
Vers le delta de la nuit.

Nuit des pôles,
Nuit de la patience et des zones
Parfumées de rêves paladins
Entourés de belles oasis d’iris,

Là, dans tes marais murmurent
Les candélabres annonçant ton arrivée.

Finalement,
Tu choisis
La pierre de lune comme enveloppe,
Le verre des volcans comme lentille,
Le feu d’Orion comme torche,
Le Palissandre comme armature,
Le vermeil comme étincelle ...



Ton incarnation fut papillon de murmures
Dessinant en haut des canopées carbonifères
Les napperons d’une brume intelligente,
Espoir de soleil bleu
Indiquant la direction des constellations précieuses
À tes tribus bienheureuses et pensives….


25 Juin 2023

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
98 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 98

Plus ...