| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> En quelques mots - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : En quelques mots
Publié par Bacchus le 27-10-2012 15:30:00 ( 774 lectures ) Articles du même auteur



Quand
Mon temps
Achèvera son cours,
Lorsque je partirai sans faire de discours,
Que le temps passera et fanera mes roses,
J'aimerais laisser quelque chose.

Peu,
Si peu,
Mais qu'on dise de moi,
Avec de la tendresse et même un peu d'émoi,
Que durant mon séjour O combien éphémère,
Je n'ai jamais été amer.

Rires,
Sourires,
Tous les élans d'amour,
Les gestes anodins, la vie de chaque jour,
Pour lesquels il faudra être un peu indulgent;
Je n'ai jamais été méchant.

Rien,
Ni biens,
Ni cassette cachée,
Ni objet de valeur qui me soit attaché.
Mais je sais que les miens seront indifférents;
Je n'ai pas su compter l'argent.

Mais,
Jamais,
Qu'il ne soit pas question
De m'attribuer à tort de tristes ambitions,
D'avoir vécu mon temps en écrasant des vies:
Je n'ai jamais connu l'envie.

Vrai,
Je sais
Qu'on attendait parfois
Que je daigne atterrir, oh même qu'une fois !
De rimer un peu moins, d'être plus terre à terre.
Mais je n'ai jamais su le faire.

Pour
Toujours,
Dans un coin de maquis,
Le seul endroit à moi, que j'ai déjà acquis,
Un endroit merveilleux pour mon dernier repos,
Où je voudrais ces quelques mots :

" Git
Ici
Un homme anachronique
Arrivé ici-bas pour un simple pic-nic,
Mais qui est reparti sans jamais se poser "
Je n'ai jamais su m'imposer.








Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Iktomi
Posté le: 27-10-2012 16:05  Mis à jour: 27-10-2012 16:05
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 683
 Re: En quelques mots
Un homme anachronique

Ah, toi aussi tu te sens comme ça ?

Eh bien je me sens moins seul, du coup, cher Bacchus.

Bien à toi.
Bacchus
Posté le: 27-10-2012 16:23  Mis à jour: 27-10-2012 16:23
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: En quelques mots
...et je m'en voudrais beaucoup d'être synchro. Mes copains me disent anti-conformiste. Je ne suis pas sur que ce soit toujours un jugement appréciateur.
malhaire
Posté le: 27-10-2012 19:09  Mis à jour: 27-10-2012 19:09
Plume d'Or
Inscrit le: 20-05-2012
De:
Contributions: 335
 Re: En quelques mots
Voilà un bien joli texte. Merci pour ce beau partage.
Loriane
Posté le: 02-11-2012 21:37  Mis à jour: 02-11-2012 21:37
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9078
 Re: En quelques mots
Citation :
Peu,
Si peu,
Mais qu'on dise de moi,
Avec de la tendresse et même un peu d'émoi,
Que durant mon séjour O combien éphémère,
Je n'ai jamais été amer.

Que voilà une belle ambition!
Citation :

Mais,
Jamais,
Qu'il ne soit pas question
De m'attribuer à tort de tristes ambitions,
D'avoir vécu mon temps en écrasant des vies:
Je n'ai jamais connu l'envie.

Idem voici encore des points communs.

Citation :
" Git
Ici
Un homme anachronique
Arrivé ici-bas pour un simple pic-nic,
Mais qui est reparti sans jamais se poser "
Je n'ai jamais su m'imposer.


Très beau et en plus ta construction est parfaite.
Une belle lecture.
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...