| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le danseur - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le danseur
Publié par ironik le 31-10-2012 22:10:00 ( 1119 lectures ) Articles du même auteur



A une belle amie qui, après m'avoir lu,
Ne pourra que savoir que ces strophes sont siennes.

Au premier temps, l’amant
Avance doucement
Son pas sur le plancher :

Il caresse sans voix
Cette larme de bois
Qui court sous les flambeaux

Pour se perdre toujours
Dans les sombres contours
De la nuit s’annonçant.

Il se tient, vigoureux
Ce tout jeune amoureux,
Sur son rameau penché

Face au grave visage
Qui règne sans partage
Sur son âme soumise.

Sur ses deux blanches joues
Tombe une double roue
Aux reflets de bordeaux ;

Et le galant ne voit
Que son charmant minois
Au bal assourdissant.

Elle entre dans la danse
De son pas en cadence
A tout égard promise ;

S’enflamment les regards
Des hommes là épars :
Quels ignobles corbeaux.

De son insigne grâce
Mêlée de tant d’audace
Soudain, elle s’élance.

Il l’observe tourner
Dans le rythme acharné
Des accords rugissant.

Et dans les airs ses ailes
Se mêlent, se démêlent
Quand sonnent les reprises.

Le clavecin d’ivoire
Accompagne sa gloire
Dans le soir qui s’avance.

Elle danse, elle danse,
Et vogue dans sa transe
Sur les lattes anciennes.

Telle la nef de Cumes
Bravant la blanche écume
Elle fend, elle brise

Le voile vermillon
Qui tombe du plafond
Et s’agite en tout sens.

Sans l’ombre d’un espoir,
Il s’enfuit dans le noir
A l’écart des danseurs.

Pour voir et pour entendre
La musique pourfendre
Les ombres de son cœur.

Tout cela, je le vis
Dans les bourgs d’Italie
A Rome et puis à Sienne.

J’assistais aux échos
Des bals pontificaux
Que l’on donnait à Sienne.

Et je vis cette danse,
L’amant et son silence.
Comme elle m’a plus, Sienne.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 02-11-2012 23:14  Mis à jour: 02-11-2012 23:14
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9501
 Re: Le danseur
Sienne la belle, univers artistique, la danse, l'amour, la beauté, tous dans un cadre de rêve. dans une époque de rêve ...
des vers légers, des strophes courtes et régulières, comme une danse, tu plantes un décor romanesque et aristocratique.
C'est vraiment séduisant, que voici une déclaration gracieuse !
Merci
Loriane
Posté le: 03-11-2012 17:46  Mis à jour: 03-11-2012 17:46
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9501
 Re: Le danseur
Lucienne ?
Bacchus
Posté le: 04-11-2012 01:51  Mis à jour: 04-11-2012 01:51
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Le danseur
Le secret doit être gardé :
Un poème n'est pas aveu,
C'en est une ébauche fardée,
Il faut en accepter le jeu.
Est-ce bien ce que l'on devine ?
Nul n'est besoin de le savoir...
Nous dirons donc que la Divine
Est celle que l'on croit entrevoir .
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...