| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> La vague - Poèmes - Textes
Poèmes : La vague
Publié par Anonymes le 01-01-1970 17:40:00 ( 859 lectures ) Articles du même auteur



Décrire une vague au bord de la plage, une seule, petite, malingre, ridicule, insignifiante, coincée entre deux autres tout aussi chétives.  Non pas la suite incessante des vagues qui s'échouent épuisées sur cette plage sans relief. NON ! Cette vague (ou cette autre, peu importe) mais une seule.

Dire que je l'ai choisie serait exagéré. Ce serait plutôt elle qui se serait désignée par je ne sais quel signe ou quelle absence de signe. Désignée par son insignifiance un peu plus marquée que la moyenne, sa façon anonyme de s'approcher de la grève comme poussée par les suivantes, indifférente à son propre sort.

D'où vient-elle ? Pourquoi devait-elle aujourd'hui, à cette minute prendre forme, prendre rang, naître 
pour mourir aussitôt ? Je dis prendre forme parce qu'elle diffère trop des vagues du large. Amples, larges, calmes. Elle ne s'apparente en rien à cette houle. Pourtant entre elles aucune rupture visible. Là bas les vagues larges et ici les vagues étroites, rapprochées, épuisées. Ma vague serait-elle l'écho d'une vague plus forte ? La part amoindrie d'une houle puissante ? Un lambeau de tempête ? Peut-être les plages calmes accueillent-elles sans cesse de tels restes dérisoires.

Ma vague s'approche. Hier menaçante, aujourd'hui caressante, soumise, alanguie. Elle s'approche et s'élance à l'assaut du dernier obstacle. Celui quelle ne franchira pas. Les galets, le sable de la plage, par d'autres vagues usés avant elle et d'autres après, toujours.

Mais pour elle cette plage est la première et la dernière. Alors elle s'élance de tout son long, en vain. 
Elle ne changera rien à rien. Elle s'élance et se perd, disparaît dans les galets. Des milliers de galets à la fois l'absorbent à peine bercés par son élan.

Le bruit est doux. Liquide et solide à la fois, sans heurt. Doux comme le bruit d'une vague unique sur la plage

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 19-01-2012 21:39  Mis à jour: 20-01-2012 13:12
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9132
 Re: La vague
C'est splendide. L'écriture est élégante, sensible et bien formée. Le sujet lui est original, à la fois poétique et hors des sentiers battus. 
Les images sont bien présentes et on suit avec plaisir cette vague qui se personnalise et se distingue dans le mouvement  éternel de la mer.
Ce genre de rêverie est vraiment ma tasse de thé, (à défaut d'eau salée) et j'ai pris du plaisir à cette lecture.
Merci Luc pour ce joli moment.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...