| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Sans issue - Poèmes - Textes
Poèmes : Sans issue
Publié par dominic913 le 20-02-2013 12:37:26 ( 576 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



Alors que je chemine sur cette plaine au sol gorgé de sang et de douleur, je me remémore ces rêves d'antan. Tandis que je marche seul sur ce Chemin solitaire parsemé de souffrance et de remords, je me souviens de ces songes surgis du Néant. Car, nul autre que moi n'est capable de partager avec toi les affres du malheur dont nous sommes chacun le porteur. Ni violence ni démence ne m'accompagne. Pourtant, alors que j'avance au sein de cette steppe accompagné de mes souvenirs, je ne peux m'empêcher de penser à celle qui m'a anéanti.
Car, progressant au milieu de la Nuit, je ne peux échapper aux cauchemars issus de mon passé. Et lorsque j'imagine cet éphémère instant qui nous a unis, c'est un cri de fureur qui, une nouvelle fois, me brise. Puis, mes yeux se figent. Mon regard s'élance vers l'infini. Mes traits, de détendus, se transforment et se raidissent. Et mon visage tout entier se décompose, et resurgissent d'entre mes lèvres ces mots mille fois maudits.
Créature née de l'oubli, je le suis. Puisque Déesse Ecarlate liée aux lendemains itinérants, tu l'es aussi. Tu déclame ce chant véhément que personne ne comprend. Et tu emporte avec toi loin d'ici cette flamboyance que je chéris.
Oh, Obscurité éloigne moi de ce péril. Tempête, défie moi, je t'appelle de tous mes vœux. Parce que seules vos Puissances réunies m'attirent et m'assouvissent. Et me déchirant de leurs tourments les plus indicibles, me déchirent et m'empêchent de vivre. Cet anéantissement permanent dont je suis la victime ; lorsque mes pensées les plus intimes et les plus hardies me transportent vers toi, mon amie. Sans que je ne puisse les retenir et ainsi réagir. Aux Silences teintés d'effroi qui m'enchainent à ces Eternités illusoires qui m'envahissent. A chaque fois que mon corps tout entier vibre à l'unisson de ce désir interdit. Qui vient me torturer en ce lieu désertique et en cette heure tardive. Ou je n'ai pas d'autre alternative de me laisser dépérir. En attendant que d'une autre existence naisse cet espoir chimérique. Au cœur duquel nul n'est encore admis. Mais qui fait de nous deux Etres enfin non pervertis. Par cette folie qui nous a pris...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 21-02-2013 17:22  Mis à jour: 21-02-2013 17:22
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9084
 Re: Sans issue
La rage du bonheur qui vient et qui sitôt nous est arraché.
Belle envolée de belles images.
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
53 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 53

Plus ...