| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La cité bleue des gentilles souris. - Nouvelles - Textes
Nouvelles : La cité bleue des gentilles souris.
Publié par cristale le 01-03-2012 19:00:00 ( 716 lectures ) Articles du même auteur



Il était une fois l histoire..
D un royaume merveilleux, le royaume des gentilles souris.
Elles vivaient toutes en harmonie dans une cité bleue et ensoleillée toute l'année.
L' entraide et la solidarité étaient les lois qui régissaient le royaume.
Mais, un jour froid et gris de décembre, la cité des gentilles souris subit un terrible et terrifiant tremblement de terre.
Ce tremblement provenait de Willy, un gros matou blanc qui vivait non loin de là. Il fit une intrusion intempestive et destructrice dans le royaume.
Il attaqua sauvagement deux souris et en croqua littéralement une!
L' affolement était général.
La cité des gentilles souris fut sauvée in extrèmis par une énorme averse, un don du ciel en quelques sortes.
Willy avait horreur de l'eau, il s'enfuit prestement.
Mais sur sa route jaillit Gasper. Gasper était un gros chien noir et feu, de race Rottweiller. Cet énorme chien était gentil au demeurant mais, il destestait les chats et surtout les chats blancs.
Ni une, ni deux, Gasper attaqua Willy!

Moralité: il y a toujours plus fort que soit, et quand on fait le mal on attire le mal!

Mais ce n'est pas fini, Gasper non content d'avoir attaquer Willy le chat, fut bien heureux de croiser sur son chemin la belle Rita. Une chatte siamoise magnifique qui était l'amie depuis toujours des gentilles souris. Elles avaient grandi ensemble.

Gasper  encore tout excité de méchanceté sauta sur Rita. Cette dernière poussa un miaulement si effrayant que toutes les souris de la cité bleue accourèrent!
Elles se jetèrent sur Gasper qui,malgré sa force et sa carrure ne put que s'enfuir devant les nombreuses morsures et griffures que toutes les gentilles souris lui infligèrent.

Seconde moralité: Un jour ou l'autre la gentillesse paye et la force d'un seul  n'est rien face à la vaillance du nombre.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 01-03-2012 22:41  Mis à jour: 02-03-2012 11:02
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: La cité bleue des gentilles souris.
Bonjour,
J'aime l'univers des contes pour enfants, pleins de sagesse et de fantaisie.
Juste : je ne crois pas qu'il soit nécessaire de rajouter les adjectifs : gentil ou méchant à outrance. Les enfants se situent assez bien dans ces notions de bien et de mal, et repèrent la fonction des personnages sans qu'il soit besoin d'insister trop lourdement.
Quelques fautes d'orthographe, dommage !

Et bonne continuation !
Loriane
Posté le: 02-03-2012 11:05  Mis à jour: 02-03-2012 11:06
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: La cité bleue des gentilles souris.
Bien fait pour willy !
Bien fait pour Gasper !
Tant pis pour les méchants.
Bravo les souris ! oui, l'union fait la force.
Ambiance de conte sympa et les enfants aiment la justice même quand ils sont devenus grands.
Merci
cristale
Posté le: 02-03-2012 14:05  Mis à jour: 02-03-2012 14:05
Plume d'Argent
Inscrit le: 08-02-2012
De: montpellier
Contributions: 33
 Re: La cité bleue des gentilles souris.
merci pour vos coms! par contre, peux tu me dire où sont les fautes que je les corrige!!
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 43

Plus ...