| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le cri des insoumis - Poèmes - Textes
Poèmes : Le cri des insoumis
Publié par modepoete le 01-04-2013 18:51:57 ( 640 lectures ) Articles du même auteur



Pardon si j’accompagne ce vieux démon
Non messieurs, je ne suis un fondé couard
Tout juste que je sache, un insoumis poltron
Mes peurs sont toutes à vos déraisons

Quand le bruit des canons au loin tonne
Je pense à tous ces beaux Lucifer jumeaux
Qui répètent sage leurs travaux énormes
Tracent sur le monde leurs instables icônes

Lorsque les squelettes amaigris traînent
J’aperçois tous ces gros diables d’aversion
Quand de ces vies font ripaille, libérés de la gêne
Laissant l’humain à son mauvais sort extrême

Quand les femmes usées hurlent leur douleur
Je vois mille Satan armés de leur belle violence
Pour les déclarer insoumises à leur vile terreur
Jetant l’opprobre sur l’humain et ses valeurs

Lorsque les innocents pleurent en prison
J’entends tous les malins dire leur fanatisme
Pour enfermer tous ceux de la désunion
Avilissant l’humain de tant d’affabulations

Messieurs relâchez-moi, je dis la vérité
Laissez-moi aller vers d’autres palaces
Où le mal n’est plus à faire, à jamais oublié
Remplacez mes menottes, par mille bontés.
☼ƑƇ

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Terra
Posté le: 01-04-2013 22:45  Mis à jour: 01-04-2013 22:45
Plume d'Or
Inscrit le: 19-02-2012
De: Snake eye
Contributions: 369
 Re: Le cri des insoumis
J'aime bien :)

Terra...
Loriane
Posté le: 02-04-2013 19:18  Mis à jour: 02-04-2013 19:18
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9109
 Re: Le cri des insoumis
J'aime :
Citation :
Tout juste que je sache, un insoumis poltron

et j'aime aussi beaucoup cette belle formule :
Citation :
Où le mal n’est plus à faire, à jamais oublié
Remplacez mes menottes, par mille bontés.

Lecture plaisir
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
55 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 55

Plus ...