| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le cimetière des âmes - Poèmes - Textes
Poèmes : Le cimetière des âmes
Publié par zoran64 le 10-03-2012 22:50:00 ( 609 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes





Dans les voiles de nos illusions,
Le vent s’engouffre, chanteur
à la voix venue d’ailleurs.

De son timbre il brode des revers
aux gouts amers et aux ailes à l’envers.
Le dos blanc et le ventre noir.

Nos méprises sont comme les hirondelles.
Craintives et peureuses.
Elles ont le ventre blanc et le dos noir.

Nos cœurs sont aussi profonds que
Les voiles de ces bateaux qui se fondent,
gardant l’espérance que le voyage est
repoussé à demain.

Et dans cette excursion vers l’inconnu
une âme écoute le chant, comprenant que
les dieux sont en colère.
Que la Dame bleue n’a pas les yeux clairs,
et qu’elle garde ses joyaux au plus
Profond de ses entrailles.

Condamnant ton envol
sur un son pour elle pur et pour nous virtuel.

Surgit soudain une vague géante
Dévoilant ses ailes de rapace blanc.

Quel est son nom ?

Vapeur indolente qui s’engouffre
dans les voiles laiteuses,
déchirant leurs âmes
supprimant le voyage.

Et là, sur le sable brulant et sale
tu agonises dans les rêves de ton passé.
Rouillant dans une flaque pas plus grande
qu’une larme.

Et si ton âme laissait couler ses larmes, elle
remplirait les mers de sa tristesse
enjambant de ses piliers
la mer pour rejoindre le ciel, permettant
de te voir loin des rivages.

Où toutes les saintes ont le col blanc
Et le foulard noir.

Elles sont seules capables de tirer
de la flamme d’une bougie une prière
te permettant de quitter la baie
là où les cimetières sont remplis des vents
Qui s’engouffreront dans tes ailes.

Qui jadis étaient déchirées par le même chanteur.

Là, ta couleur bleue se confondra au ciel
Et les oiseaux de mer maîtres de l’espace
t’accompagneront dans le chalenge
qui te fera briller comme une étoile
quittant son univers pour une longue escapade.

Une fois à l’horizon tu deviendras
La couleur de ce mystère te fondant dans
l’étoile géante, qui s’imprime dans son visage.

Et tes voiles éclateront dans un abandon
Identique à un arc en ciel se
fondant dans ton voilage.

Et un jour !

Dans les voiles de tes illusions.
Le vent s’engouffrera,

Zoran Savic

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 13-03-2012 18:52  Mis à jour: 13-03-2012 18:52
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9029
 Re: Le cimetière des âmes
De son timbre il brode des revers
aux gouts amers et aux ailes à l’envers
.
Le dos blanc et le ventre noir.

Nos méprises sont comme les hirondelles.
Craintives et peureuses.
Elles ont le ventre blanc et le dos noir


J'ai adoré, je ne sais pas pourquoi, mais je me suis retrouvé à Saint Malo en Février.
Même ambiance.

Merci Zoran.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...