| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Vérité: Pas de GPS - Poèmes - Textes
Poèmes : Vérité: Pas de GPS
Publié par wildpath09 le 28-05-2013 15:10:00 ( 898 lectures ) Articles du même auteur



Lorsque j’enlève le tain du miroir,
je ne suis plus le nombril du monde

La vérité est un pays sans chemins, que l'on ne peut atteindre
par aucune route, quelle qu'elle soit...

Que se passe-t-il lorsque je vois l'extraordinaire beauté de la
terre, avec ses lacs, ses fleuves, ses montagnes ?
Que se passe-t-il lorsque mon regard se pose sur un objet, une statue, un poème, une femme...En cet instant la beauté de la chose ou de la personne fait que je m'oublie moi-même.

T'es-tu déjà trouvé dans cette situation? Si c'est le cas, tu
auras constaté qu'alors tu n'existes plus...seule existe la
grandeur, la beauté...

Mais quelques secondes ou une minute plus tard, tout le cycle se
remet en route, le bruit, le bavardage, la confusion...tout ce qui fait notre MOI,
notre environnement préfabriqué, nos certitudes et nos croyances ; quant à nos goûts si corrompus par trop d’habitudes….

Donc, là où nous ne sommes pas...la beauté est...si nous ne percevons pas
cela, c'est tragique...La vérité est, pourvu que nous ne soyons pas,
Là où nous ne sommes pas, l'amour est.

Nous sommes incapables de regarder en face cette chose extraordinaire qu'est la vérité.

En conséquence, regardons, non pas comme nous ressentons, ou
avons appris, ou croyons....mais tel que c'est...réel...et alors,
de près, de loin, présents ou absents nous aimerons vraiment
et lui permettrons d’exister…en l’état...

...peut-être est-ce cela la vérité....

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Bacchus
Posté le: 29-05-2013 14:06  Mis à jour: 29-05-2013 14:06
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Vérité: Pas de GPS
Bonjour Widpath.
Ce doute, qui habite celui qui pense, tient peut-être au faît qu'il est le seul à savoir qui il est vraiment ?
Amicalement Bacchus
wildpath09
Posté le: 29-05-2013 20:09  Mis à jour: 29-05-2013 20:20
Plume d'Argent
Inscrit le: 19-05-2013
De: pau
Contributions: 60
 Re: Vérité: Pas de GPS
Bonjour Bacchus!

...et merci de t'être arrêté un instant sur mon écrit.

En réponse à ton commentaire je ne peux que dire :

Si cette "assurance" (y a-t-il quoi que ce soit de si sûr?) doit nourrir un confort psychologique, ma foi,
grand bien se fasse....

Les humains étant de toute évidence sortis du même moule (la race humaine), chacun n'est qu'une facette
d'un diamant.... mais si chaque facette se met à croire des choses, ou à en être sûre, c'est le diamant lui-même qui finira par en perdre son éclat....
L'Histoire en est témoin....

Ce que chacun croit être est laissé au libre arbitre de chacun et la culture du doute, implantée assez tardivement dans l'épopée humaine, (Merci Mr Descartes!) est aussi le choix de chacun; mais de fait, chacun en assume-t-il réellement les conséquences ?(autres que celles sur soi-même, bien sûr!)

"Cogito ergo sum" n'est pas vraiment la marque de la réussite existentielle!
Et puis ni la vie ni encore moins la poésie qui chante ses louanges en reconnaissance du cadeau fait, ne sont là pour caresser la "bête humaine"
dans le sens du poil.....
Leur essence n'est pas non plus d'être l'expression du malaise existentiel humain...

Soleil amical,
Wild
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...