| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Ma fille, ma douleur.... - Poèmes - Textes
Poèmes : Ma fille, ma douleur....
Publié par Titi le 08-10-2013 09:10:00 ( 1382 lectures ) Articles du même auteur



Je te sais dormant là, dans ce jardin des mânes
Pourtant j’entends ta voix, je crois t’entendre rire
Mais les sanglots amers, me font soudain maudire
Cette tombe abhorrée d’où ton esprit émane

Présent ton souvenir, habite mes pensées
Torture lancinante et toujours sans réponse
Quand je sonde le ciel, sa lumière est absconse
Les Dieux sur ton départ, sont étrangement muets

Je hurle ma douleur et mon deuil en silence
Devant la pierre grise et froide de ta tombe
Il me faudra réponse avant que je succombe
Tel Job, je m’armerai d’une grande patience

Mais ne me dites pas : c’était sa destinée
Qu’au paradis des anges, elle est la bienvenue
Que le temps passera, que la vie continue
Elle était un enfant, sa mort est erronée

Quand je passe l’entrée du petit cimetière
A la main une rose, au cœur une brûlure
Cette pensée revient comme une déchirure
La place de ma fille n’est pas sous cette terre

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 08-10-2013 21:49  Mis à jour: 08-10-2013 21:50
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9440
 Re: Ma fille, ma douleur....
A tous les parents cette horrible peine parle.
Ce poème est puissant et si émouvant.
Il nous laisse bien triste d'être impuissant.
Il nous laisse silencieux..

Citation :
Je te sais dormant là, dans ce jardin des mânes
Pourtant j’entends ta voix, je crois t’entendre rire
Mais les sanglots amers, me font soudain maudire
Cette tombe abhorrée d’où ton esprit émane

Chaque mot est une pensée.
Ton émotion est vibrante et m'émeut si fort.
Que dire ? Partage ?
cuga
Posté le: 09-10-2013 00:12  Mis à jour: 09-10-2013 00:12
Plume d'Or
Inscrit le: 05-04-2012
De:
Contributions: 78
 Re: Ma fille, ma douleur....
Quel choc pour moi qui sort d'une année terrible. Tous mes chagrins sont remontés emmêlés et confus comme un grand coup au coeur. Devant cette peine indescriptible transcrite
avec tant d'émotion et de force, je reste démuni car les mots que je pourrais te dire ne suffiraient pas à calmer ta tristesse.
emma
Posté le: 12-10-2013 11:10  Mis à jour: 12-10-2013 11:10
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: Ma fille, ma douleur....
J'ai été très touchée. Les mots manquent pour dire quelque chose d'utile.
Amitié,

Emma
Titi
Posté le: 13-10-2013 09:08  Mis à jour: 04-11-2013 16:50
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1619
 Re: Ma fille, ma douleur....
merci Emma, pour ton amitié, cette absence qui me hante, et occupe mes pensées, je tente de l'adoucir en écrivant pour celle qui est là bas......., peut être ,je ne sais ou ??? et que je reverrai un jour.....

merci encore
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...