| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'oeuvre du temps - Poèmes - Textes
Poèmes : L'oeuvre du temps
Publié par tagazou le 16-11-2013 10:36:09 ( 530 lectures ) Articles du même auteur



Les instants qui fuient font
Que les jours se défont
La nuit les obscurcit
D’un pardessus de suie

Aux flèches de l’indien
Au scalp du quotidien
Nul d’entre nous n’échappe
Et même pas le pape…

Ainsi je n’ose plus
Dans la l’éclairage cru
Regarder dans les glaces
Mon visage de face

Soupçonnant de profil
Ce que les ans au fil
Ont commis de ravages
Secrètement j’enrage !

Pestant contre la mort
Et son garde du corps…
Au plus fort de mon ire
Je crois la voir sourire

Et dire quand je tue
Sache que je ponctue
Net d’un baiser sonore
Mourir est indolore.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 17-11-2013 19:46  Mis à jour: 17-11-2013 19:46
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9029
En ligne !
 Re: L'oeuvre du temps
Ils vont pas fort nos papy-poètes !
Du blues plein la tête
Une petite déprim
Un coup de spleen
La tristesse saisonnière
Et ils confondent
Bierre et bière
Et à la belle saison
Les revoici gai-lurons
Mais vieillir est un art
Un coup de Mars et ça r'part.
Merci
sb1poesie
Posté le: 18-11-2013 14:05  Mis à jour: 18-11-2013 14:44
Accro
Inscrit le: 14-11-2013
De:
Contributions: 207
 Re: L'oeuvre du temps
Vieillir est sagesse, plus on vieilli plus on acquière de l'expérience pour affronter la vie qui n'est pas du tout facile et on l'apprécie tout simplement, la vie nous donne des leçons et c'est avec le temps qu'on apprend de nos erreurs et qu'on se forge une armure pour repousser ce qui est mauvais et de prendre que le meilleur.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 42

Loriane, Plus ...