| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Faire plaisir, ne coute rien..... - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Faire plaisir, ne coute rien.....
Publié par Titi le 07-12-2013 09:50:00 ( 874 lectures ) Articles du même auteur



Ils erraient tendrement sur les champs Elysées
Amoureux en balade irradiants de bonheur
Elle appréciait la mode, les robes exposées
Il goûtait l’émotion de l’élue de son cœur

Soudain, sur un modèle, elle tomba en arrêt
Une jolie toilette, d’un couturier connu :
Ras du cou, manches longues et le dos échancré
Qui laisse deviner les courbes soutenues

L’intérêt prononcé ne lui échappât point
De son aimé à qui il ne refusait rien

Je vois bien, lui dit-il le plaisir que tu as
Devant cette boutique, et ce modèle là

Aussi, je te promets dés demain on revient.....
……Regarder de nouveau, ce joli magasin


Quand on peut faire plaisir ..........à moindre frais !!!!!

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
cuga
Posté le: 08-12-2013 12:36  Mis à jour: 08-12-2013 12:36
Plume d'Or
Inscrit le: 05-04-2012
De:
Contributions: 77
 Re: Faire plaisir, ne coute rien.....
Je trouve ce mec-là vachement généreux ...... c'est un
seigneur, que dis-je ... c'est un prince !
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...