| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Tamtam - Poèmes - Textes
Poèmes : Tamtam
Publié par omzoly le 13-04-2012 15:30:00 ( 785 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



Tam-tam ! Maman Africa!
Purifie nos âmes apatrides,
De ta mélodie sans harmonica
Ni trompette, pour nos cœurs arides.
De ton sang pure-liqueur,
Pour notre Esprit assoiffé de valeurs,
Libère notre Cœur des pleurs stériles
Déverse tes larmes interminables
Dans nos bras innombrables
Console tes vieux sanglots
Dans les bas-fonds de nos vastes enclos
Aujourd’hui le chant du lointain vent
Nous est parvenu avec les airs du temps
L’Afrique fière et debout, qui ne dit plus NON
Mais qui dit désormais OUI, tel un sage pèlerin
Oui ! Parce qu’elle a retrouvé son chemin
Celle qui lui ouvre grand son vrai DESTIN
Et notre chœur de retentir par-delà les océans,
Portant loin le bel écho du nouveau vent :
L’Afrique fière et debout, qui ne dit plus NON
Mais qui dit désormais OUI, tel un sage pèlerin
Oui ! Parce qu’elle a retrouvé son chemin
Celle qui lui ouvre grand son vrai DESTIN

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 14-04-2012 17:05  Mis à jour: 14-04-2012 17:05
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9132
 Re: Tamtam
Alors ça c'est un joli chant d'amour, une belle déclamation qui porte haut l'idée,
Une déclaration éloquente sans être pompeuse. et qui stimule l'espoir.
En revanche en poésie, je n'aime pas trop le surlignage de mot, comme ici Destin écrit en majuscule.
Le lecteur de poésie est censé apporter autant d'intérêt à chaque mot.
Mais ce n'est que mon avis.
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...