| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Paris toqués, parieurs piqués - Poèmes - Textes
Poèmes : Paris toqués, parieurs piqués
Publié par maurizioB le 19-03-2014 16:40:00 ( 485 lectures ) Articles du même auteur



J'ai misé mes rêves
Sur cet alezan majestueux
Ce crack invaincu
Sur cette splendide femelle
Qui je l'espère, n'est pas en chaleur
Car je vois au loin
Le mâle qui approche
Hongre, passe ton chemin
Mes numéros fétiches
Mon tuyaux
Tout y est passé
Les jeux sont faits
Le départ est validé

Au bout de la ligne d'en face
Le destin avance
Les chevaux souffrent
Certains ont l'encolure mouillé
La montée est rude
Le terrain est lourd
Les haies sont de plus en plus
Infranchissables
Voilà le dernier tournant
La longue ligne droite
L' adrénaline aussi, fait sa course
Mon dieu ! Il a chuté
Bon sang ! Il ne trouve pas l'ouverture
Les cris se font plus violents
Allez encore ! Un petit effort

Faut- il la cravache
A quelques mètres
Du poteau d'arrivé
Attention, ne pas en abuser
C'est interdit
Mais l'animal fatigué, non cadencé
Commet la faute
Celle qui enlève tout espoir
Qui apporte colère, larmes, désillusions
Et pour le voisin d' à coter
Fortune, gloire
Tant pis, la prochaine fois
Ce sera la bonne, c'est certain
Ils sont magique ces chevaux
Mais encore une fois
Riche ou ruiner
Ne vous y tromper pas
Mes illusions
Me feront revenir...






Maurice,

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Manof80s
Posté le: 30-12-2014 22:04  Mis à jour: 30-12-2014 22:04
Semi pro
Inscrit le: 04-05-2014
De: Saint Chamond
Contributions: 81
 Re: Paris toqués, parieurs piqués
Il est original, me plait bien celui-ci aussi, on vit la course avec tes mots choisis
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...