| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La bûche tremble - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La bûche tremble
Publié par tchano le 18-05-2014 17:25:06 ( 946 lectures ) Articles du même auteur



Ce soir la bûche tremble un bruit drapé.
Le livre d'entre mes mains que je ne sais rejoindre.
Elle m'avait dit: "c'est pure méditation!"
De ses accros aux voix tapies,
Le feu craquelle des coquilles fines,
Des pas dans les feuilles de l'hiver.
Les dunes du drap ondoient
La caresse des peaux.
Enfin des claquements de voile
Contre les horizons.
la partance s'ébranle
Et la bûche se rompt.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
EXEM
Posté le: 18-05-2014 18:03  Mis à jour: 18-05-2014 18:03
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1480
 Re: La bûche tremble
Je crois que c'est le premier poème que je lis de Tchano, c'est genial ! D'une beauté magique. Les mots entrelacés étroitement forment des images confuses et sublimes. Ouaaaah! Merci. Bravo.
tchano
Posté le: 22-05-2014 13:47  Mis à jour: 22-05-2014 13:47
Plume d'Or
Inscrit le: 18-01-2012
De:
Contributions: 293
 Re: La bûche tremble
Merci EXEM! mais vas y doucement car je suis émotif.
En tant que lecteur je suis plus attaché à l'image induite qu'au propos et au sens du poème.
J'aime feuilleter les albums...
Loriane
Posté le: 22-05-2014 17:20  Mis à jour: 22-05-2014 17:20
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9072
 Re: La bûche tremble
Allitérations qui parlent.
Les sons sont présents et les images d'une finesse délicieuse.

Citation :
De ses accros aux voix tapies,
Le feu craquelle des coquilles fines,

lCitation :
a partance s'ébranle
Et la bûche se rompt.

J'adore !
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...