| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Le temps qu'il nous reste - Poèmes - Textes
Poèmes : Le temps qu'il nous reste
Publié par Bacchus le 03-05-2012 14:21:50 ( 737 lectures ) Articles du même auteur



C' est un ami lointain, pendant longtemps perdu,
Qui me parla du temps, de sa fuite funeste.
Il m' écrivit un jour : Pour le temps qu' il nous reste...
Il m' avait inspiré ; je lui ai répondu :

Quoi, le temps qu'il nous reste ? ah non ! c' est vite dit !
Et on pourrait en dire bien des choses, pardi !
Mais le temps qu' il nous reste, voyons-le sans mesure !
Grand comme un océan que prolonge l' azur !
Le temps, on sait, enfin, qu' en l' affrontant debout,
Peu importe l' instant où en viendra le bout !
Le temps qu' on a poli, entouré de tendresse,
D' amour qu' on a donné, d' amour qu' on nous adresse,
Le temps, quand nos enfants auront nos souvenirs,
Ne pourra empêcher de nous voir revenir.
Ne comptons pas le temps, puisqu' il nous est compté
Et faisons le bilan du cadeau qui nous reste.
Nous ne sèmerons plus, mais il reste le geste !
Alors, tendons le bras pour ne plus récolter.
Rions de ce qu' on fut, de notre tour de piste;
Si l' on se force un peu, si l' on donne le change,
C' est pour ne pas montrer à nos chers petits anges
Que sous son fond de teint vieillit un clown triste.
Quand je vois l' escalier des instants de ma vie,
Fait de bonheur facile et de souffrance ardue,
Je ne veux pas juger; je n' en ai nulle envie.
Cet étrange escalier....L' ai-je bien descendu....?

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 03-05-2012 19:47  Mis à jour: 03-05-2012 19:47
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: Le temps qu'il nous reste
Question suprême :
Je ne veux pas jugerje n' en ai nulle envie.
Cet étrange escalier....L' 
ai-je bien descendu....?

J'ai beaucoup apprécié, l'équilibre des vers, la musicalité et le ressenti du discours. C'était une belle lecture.
C' est un ami lointain, pendant longtemps perdu,
Qui me parla du temps, de sa fuite funeste.
Il m' 
écrivit un jour Pour le temps qu' il nous reste...
Il m' 
avait inspiré je lui ai répondu :

Plaisant ce paragraphe.
En revanche j'aime moins certaines images très utilisées comme
"le clown triste" (j'espère toujours qu'ils ne sont pas tous tristes)
"Le tour de piste" ...

Je te souhaite la bienvenue parmi nous et je te souhaite une longue route sur L'ORée.
Tu peux aller te présenter sur le forum "qui je suis"
Tu peux donner ton avis sur les forums ou nous faire partager tes passions, photos et musiques.
Si tu as besoin d'aide tu peux t'adresser à Iktomi, Emma ou moi par MP
Merci
Bacchus
Posté le: 03-05-2012 22:06  Mis à jour: 03-05-2012 22:06
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Le temps qu'il nous reste
Le poème le dit : c' était à un ami
Que j' écrivais ainsi, sans songer à paraître.
Sans doute qu' en cherchant, en travaillant, peut-être,
J' aurais pu dire les choses autrement qu' à demi.
Le pli,pourtant,est pris et ce, depuis longtemps :
Je ne sais affûter ni mes mots , ni mes vers;
C' est sans doute dommage, et c' est là mon revers,
Mais le plaisir d' écrire es toujours là, pourtant...
Loriane
Posté le: 03-05-2012 23:25  Mis à jour: 03-05-2012 23:32
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9079
 Re: Le temps qu'il nous reste
Le plaisir d'écrire est déjà un privilège dont il faut se réjouir.
Quand a la forme cela se travaille seulement en écrivant et si tout est perfectible il faut dire que toi, tu sais déjà séduire avec les mots.
Le seul ennui est qu'avec le temps nous devenons plus exigeants avec nous mêmes et donc nous avons de plus en plus de mal à nous satisfaire, c'est comme ça !...
Mais continue de nous faire partager tes poèmes ou nouvelles.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
52 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 52

Plus ...