| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Sur les chemins de la vie - Poèmes - Textes
Poèmes : Sur les chemins de la vie
Publié par Bacchus le 04-05-2012 02:10:00 ( 608 lectures ) Articles du même auteur



Prends ma main, mon petit, que je guide tes pas.
Ton beau regard attend que papy t' encourage;
Nous irons lentement, nous irons d' un pas sage
Pour visiter l' ailleurs que tu ne connais pas.

Te voilà assuré ! et c' est déjà demain...
Tu babilles en marchant, tu voudrais tout savoir,
Tout comme ta maman qu' en toi je crois revoir.
Je te conte la vie en te tenant la main.

Attends-moi, mon enfant, et reste là, tout près.
Bien sur, que tu es grand, et je te sens heureux !
Mais reste à mes côtés, le monde est dangereux.
parlons encore un peu . Viens, marchons dans ce pré.

Mais oui, je te comprends...tu ne prends plus ma main.
Tu marches près de moi, tu salues tes amis.
On marche encore un peu? tu me l' avais promis !
Peut-être,si tu veux, le ferons-nous demain ?

Cela faisait longtemps, ces quelques pas ensemble.
Je comprends...c' est le temps qui dispose de nous;
Et puis, tu as raison: ma douleur au genou
M' empêcherait d' aller jusqu' au bout, il me semble.

Prends ma main, mon petit, pour assurer mon pas.
Tu vois, c' est comme avant, on est là, côte à côte.
Laisse-moi respirer; les marches sont bien hautes.
Repartons doucement et tiens moi bien le bras...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 05-05-2012 15:01  Mis à jour: 05-05-2012 15:01
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8955
 Re: Sur les chemins de la vie
Des vers simples et efficaces. On les voit l'homme et 'enfant les mains nouées.
c'est un bout de chemin bien sympathique.
Tu marches près de moitu salues tes amis.

L'éloignement, l'indépendance de l'enfant qui vient et qui est en fait le but du parent.

Tout comme ta maman qu' en toi je crois revoir.

Passé, présent et futur réuni, la transmission
Prends ma mainmon petitpour assurer mon pas.
Tu voisc' est comme avant, on est là, côte à côte.
Laisse-moi respirer; les marches sont bien hautes.
Repartons doucement et tiens moi bien le bras...

J'aime
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
23 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 23

Plus ...