| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Bacchus s'est étiré - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Bacchus s'est étiré
Publié par Bacchus le 19-06-2014 21:11:38 ( 904 lectures ) Articles du même auteur



Euterpe ? c'est bien toi ? où étais-tu passée !
Je m'étais résigné, te croyant trépassée,
A ne plus lire un vers rimant avec humour,
La mode n'en semblant pas être au goût du jour.

Je me disais : Bacchus ! Tu vas faire triste mine;
Les derniers arrivés sont là, qui s'exterminent,
Et tu crois débarquer avec tes godillots
Et tes coussins bruiteurs au parfum de fayots ?

Ah...La couleur du jour est celle du goudron ?
Chaque belligérant amène son chaudron...
Comme, venant ce soir, mon nez rouge s'allume,
Puis-j'en être exempté et amener des plumes ?

Si ça peut amuser, je serais le Pied-Tendre.
A une condition : je voudrais bien entendre
Comme un semblant de rire, oh même un gloussement,
Qui viendrait perturber ce silence alarmant.

Que je comprends pourquoi nos meneurs font la fête !
Comptant leurs électeurs, lorsqu'ils en voient la tête,
Ils préfèrent, de loin, aller aux gynécées
Où ils sont surs au moins que tout n'est pas gercé.

J'ai pensé, moi aussi, quand tout n'est pas tout rose,
Venir vous tartiner quelques couplets moroses ;
Mais je n'ai pas le don des sanglots en commun
Et laisse qui de droit les traiter en sous-main.

A tous ceux qui, pourtant, ont été dans la peine,
Assis avec pudeur tout au fond de la scène
Et qui ont effacé leurs pleurs jour après jour,
Je veux qu'ils voient de moi un sourire d'amour.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
EXEM
Posté le: 20-06-2014 02:51  Mis à jour: 20-06-2014 02:51
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1480
 Re: Bacchus s'est étiré
Bravo ! Très bons vers. J'aime le ton. Bacchus est de nouveau là. Le retour de Martin Guerre.
couscous
Posté le: 20-06-2014 07:24  Mis à jour: 20-06-2014 07:24
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Bacchus s'est étiré
Mon Bacchus est de retour ! Et il a retrouvé son nez rouge pour notre plus grand plaisir !
Je suis très heureuse se te retrouver Pied-Tendre.

grosses bises

Couscous
arielleffe
Posté le: 20-06-2014 08:38  Mis à jour: 20-06-2014 08:38
Plume d'Or
Inscrit le: 06-08-2013
De: Le Havre
Contributions: 805
 Re: Bacchus s'est étiré
C'est bien ce que je voyais Bacchus : "un sourire d'amour". Merci pour ce joli et sensible poème.
Loriane
Posté le: 20-06-2014 10:08  Mis à jour: 20-06-2014 13:21
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9120
 Re: Bacchus s'est étiré
Ouais ! le rivoili, le rivoila, le rivoilou, Bacchus s'était tiré et nous étions tristes

Le Grand Victor disait :

"Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris.
alors que sur L'ORée
Lorsque notre Bacchus réapparaît l
Les Loriens se réjouissent à grands cris.
Notre Bacchus renaît

Citation :
Que je comprends pourquoi nos meneurs font la fête !
Comptant leurs électeurs, lorsqu'ils en voient la tête,
Ils préfèrent, de loin, aller aux gynécées
Où ils sont surs au moins que tout n'est pas gercé.

Tu crois que c'est ça la raison ? pas parce qu'ils sont un peu couillons ?
Merci
Donaldo75
Posté le: 20-06-2014 20:31  Mis à jour: 20-06-2014 20:31
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1106
 Re: Bacchus s'est étiré
Excellent !
Tu as bien fait de revenir.
Je vais me reprendre une bolée de fayots, tiens, pour célébrer ton retour.
Donald.
Titi
Posté le: 20-04-2015 10:51  Mis à jour: 20-04-2015 10:51
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1529
 Re: Bacchus s'est étiré
Sur ce tendre poème : ‘’Bacchus s’est étiré’’,
Il nous faisait sourire, il nous faisait marrer
Seulement aujourd’hui, ou il s’est bien tiré,
Le rire n’est plus de mise, envolé, égaré.

Sachant qu’il a laissé sur l’ORée son empreinte,
Le gout de l’ode drôle, sincère et jamais feinte,
De ses écrits, gardons sa tendre l’espièglerie,
Ici, il nous tiendrait rigueur, qu'elle soit tarie.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...