| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Je t'espère - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Je t'espère
Publié par Athéna le 18-08-2014 09:29:10 ( 945 lectures ) Articles du même auteur



Il était une fois un mot
Non, il ne s’agit pas, là, de conte de fées….et pourtant….

Dans le monde merveilleux des phrases et des belles lettres il est très difficile de se forger une place
Mais ce mot n’a pas dit son dernier…mot
Ne nous égarons pas !

Ce mot s’est imposé tout naturellement….par besoin
Attention ! Les mots sont parfois trompeurs et ne nous disent pas toujours ce que nous sommes…le jeu s’inscrit parfois et peut troubler le lecteur.
Choisir un mot n’est jamais chose aisée, la prudence est de mise, toujours, ne dit-on pas que le mot est comme le papillon, une fois envolé , nul ne peut le rattraper ?.

Mais ce mot n’est pas comme les autres, à lui seul il peut remporter tous les suffrages, enthousiasmer les foules, comme anéantir la personne à qui il est adressé.
Il peut être long, très long, trop long, acerbe, méchant, emporté, poétique, historique…..musical….
A lui seul il possède un éventail de pouvoirs.

Un simple mot s’accroche à un autre mot, puis à un autre encore, et encore, et encore pour diffuser une bien jolie mélodie…un poème, un récit, une nouvelle, un recueil, un éloge, mais ce mot n’a nul besoin de dépendance, lui est un tout, il est tout.

Amis poètes de l’orée……ne l’aimez-vous pas ? Ne l’attendez-vous pas ?

S’il n’existait pas, s’il ne s’imposait pas, moi, très modeste apprentie auteur, je n’évoluerais pas dans le monde de mes rêves.

Commentaire, je t’attends

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 18-08-2014 11:00  Mis à jour: 18-08-2014 11:00
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1578
 Re: Je t'espère
Le mot naîtrait-il dans un cocon ?
Va-t-il de lecteurs en lecteurs, comme le papillon, de fleurs en fleurs ?
Mais si le papillon n'est pas éternel, bien des mots le sont .
Merci Tytoalba .
Athéna
Posté le: 18-08-2014 11:23  Mis à jour: 18-08-2014 11:23
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Je t'espère
Oui heureusement que certains mots sont éternels...
J'aime bien ton mot, Ermite...j'aime ce mot "commentaire" que je le cherche quand je m'essaie à écrire , quand je suis à l'orée de mes rêves

Tytoalba
Athéna
Posté le: 18-08-2014 11:24  Mis à jour: 18-08-2014 11:24
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Je t'espère
Il faut oublier "que"..

il fallait lire...
"..que je cherche...."...."
Athéna
Posté le: 18-08-2014 11:26  Mis à jour: 18-08-2014 11:26
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Je t'espère
Mille pardons

Il faut oublier " le..." plutôt

Je dois me ressaisir

Tytoalba
couscous
Posté le: 18-08-2014 12:47  Mis à jour: 18-08-2014 12:47
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Je t'espère
Cher Tytoalba,

Quelle belle manière de nous exposer ton attente vis-à-vis de tes lecteurs. Il est vrai que nous sommes tous à l'affût du fameux commentaire qui nous encouragera, nous corrigera, nous fera avancer et reste le symbole d'une attention.

si tu souhaites modifier un de tes commentaires, il suffit de cliquer sur "éditer" "en bas de celui-ci, de le changer et de le publier à nouveau.

AU plaisir

Couscous
Athéna
Posté le: 18-08-2014 12:58  Mis à jour: 18-08-2014 12:58
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Je t'espère
Merci pour ce beau commentaire Couscous. oui,..un commentaire est toujours très utile......

Merci Couscous

..
Marco
Posté le: 18-08-2014 13:29  Mis à jour: 18-08-2014 13:29
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 725
 Re: Je t'espère
Tytoalba,


TU partages (ton poème avec nous)) nous faisons un commentaire
On partage (notre poème avec toi) tu fais un commentaire ; il faut qu'il y ait réciprocité.

Mais, je sais que tu n'es pas le dernier à laisser un commentaire et c'est sympa.

Un commentaire c'est toujours utile, qu'il soit fait d'éloges ou de critiques.

Alors, pas trop d'éloge parce qu'il parait que…


bonne journée à toi

Marco
Athéna
Posté le: 18-08-2014 14:56  Mis à jour: 18-08-2014 14:56
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Je t'espère
Merci pour ce commentaire.........

Je ne cherche pas d'éloges...je cherche à m'améliorer si je peux.......je suis dans le monde de mes rêves les plus fous...écrire......je remercie la personne qui m'a dirigé vers vous, talentueux auteurs......

J'aime ce mot "commentaire".....il y en a d'autres également mais celui ci me touche

Merci Marco
arielleffe
Posté le: 19-08-2014 09:44  Mis à jour: 19-08-2014 09:44
Plume d'Or
Inscrit le: 06-08-2013
De: Le Havre
Contributions: 805
 Re: Je t'espère
Le mot peut nous permettre de rêver mais aussi de nous révéler. Sans que nous y portions attention, il devient autonome et nous révèle des facettes de notre personnalité que nous ne soupçonnions pas. Merci pour ce texte Tytoalba.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
49 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 49

Plus ...