| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Lettre pour un absent. - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Lettre pour un absent.
Publié par Bacchus le 20-09-2014 00:44:39 ( 681 lectures ) Articles du même auteur



M'entends-tu, mon ami, de là où tu te trouves ?
M'entends-tu te parler, lorsque le soir descend,
Et ressens-tu un peu la peine que j'éprouve,
Le chagrin qui m'inonde et me glace le sang ?

C'est vrai; ta voix, toujours, résonne dans ma tête,
Ton rire que j'aimais vibre encor quelque part.
Mes yeux ne te voient plus mais mon regard s'entête
A vouloir te chercher depuis ton grand départ.

Il nous est arrivé de parler, quelques fois,
Du jour où l'un de nous serait privé de l'autre,
Comme si cette peine survenait parfois
Mais que, touchons du bois, elle ne sera pas notre.

Je porte le regret des mots que je gardais.
La pudeur m'empêchait, craignant le ridicule,
De t'appeler ' Ami '. Tu ne sauras jamais
Que je lui accordais un grand A majuscule.

Nous n'avions pas tout dit, lorsque l'on s'est quitté;
Alors, parlons un peu. Je crois que tu m'entends.
As-tu revu, là-haut, tous ceux de la cité ?
Et parle t-on de moi ? est-ce que l'on m'attend ?




Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Marco
Posté le: 20-09-2014 09:52  Mis à jour: 20-09-2014 11:27
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 725
 Re: Lettre pour un absent.


J'ai aimé ce poème.
Je pense que nous sommes nombreux à ne pas avoir osé avouer nos sentiments,
Tant qu'il en était encore temps,
à un Ami, à un homme, de peur de franchir la barrière de l'interdit :

Un comportement que je qualifierai de pudibond.

Merci Bacchus

Amicalement

Marco
emma
Posté le: 20-09-2014 11:02  Mis à jour: 20-09-2014 11:02
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: Lettre pour un absent.
bonjour bacchus,
ce poème tout en douceur me touche ainsi que tout ceux qui connaissent la perte d'un ami cher.
Dans notre société ou la quête du sentiment amoureux est tellement mis en évidence, l'amitié et la camaraderie sont quelque peu mis au second plan alors que nos amis nous sont si essentiels.
Je te remercie pour ce texte et te souhaite de voir ta peine diminuer, peut être avec le temps.
couscous
Posté le: 20-09-2014 12:33  Mis à jour: 20-09-2014 12:33
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Lettre pour un absent.
Là, tu as fait vibrer ma corde sensible. J'en ai les larmes qui montent. Cela fait écho en moi car j'ai écrit il y quelques mois à mon amie d'enfance pour dire combien elle comptait pour moi.

Merci mon Bacchus.

Couscous
Loriane
Posté le: 21-09-2014 15:39  Mis à jour: 21-09-2014 15:41
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9120
 Re: Lettre pour un absent.
Bacchus, j'ai lu en parlant à ma Didith, mon absent à moi.
Tes mots, ma peine et son absence ... les larmes
Comme pour tous ceux qui connaissent cet état
Merci de nous prêter tes vers.
Merci de comprendre et de savoir le dire.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...