| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Un Oiseau Rare - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Un Oiseau Rare
Publié par EXEM le 17-10-2014 15:20:05 ( 938 lectures ) Articles du même auteur



Attention ! Un vers dans ce poème est difficile à réciter !


Un jour que j’admirais du haut de ma fenêtre,
La Nature au Printemps qui venait de renaître,
J’aperçus un oiseau, plus étrange que beau,
Dont le bec et l’allure étaient ceux du corbeau.

Je fus tant intrigué par ses rares manières,
Que de bien l’observer je ne me privai guère,
Et tout ce qu’il m’apprit durant cette saison
En me touchant le cœur, me saisit la raison.

Dès l’aube il s’envolait du grand petit nid vide
Sans gentils oisillons, et sans oiselle aussi.
Mais de quoi tout l’été l’avait-il donc rempli ?

Le retour de l’hiver cette année fut rapide.
Toujours rien au foyer, me dis-je en un soupir,
N’aurais-je fait mon nid qu’avec des souvenirs ?

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Bacchus
Posté le: 17-10-2014 16:27  Mis à jour: 17-10-2014 16:27
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Un Oiseau Rare
]Bien sur, c'est très sensé, mais susurré ainsi,
Oisillons et oiselles semblent en sursis....
Salutations de Bacchus

Auteur Commentaire en débat
Marco
Posté le: 17-10-2014 17:35  Mis à jour: 17-10-2014 17:35
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 725
 Re: Un Oiseau Rare

Il a vécu l'été comme tout les étés d'antan ; un refus de la réalité,
une solitude difficile a acceptée !
On continue de vivre comme on peut !

Jolie métaphore, EXEM !

Amitiés

Marco

Auteur Commentaire en débat
EXEM
Posté le: 17-10-2014 18:05  Mis à jour: 17-10-2014 18:05
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1480
 Re: Un Oiseau Rare
"Sans gentils oisillons, et sans oiselle aussi."

J'ai essayé de répéter 2 fois ce vers de suite, j'ai pas réussi.

Merci à mes chers amis qui ne manquent jamais de me lire.

Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 17-10-2014 18:17  Mis à jour: 17-10-2014 18:17
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1562
 Re: Un Oiseau Rare
Je diviserais ce poème en deux ; les deux premières strophes me semblent musicales (je les récite et elles me viennent facilement) ; un changement de rythme pour les deux dernières .
J'aime ce poème ; merci Exem
PS: j'en profite pour te remercier de tes commentaires ; j'y suis sensible.
Amitiés .

Auteur Commentaire en débat
Titi
Posté le: 18-10-2014 10:01  Mis à jour: 18-10-2014 10:01
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1529
 Re: Un Oiseau Rare
Le retour de l’hiver cette année fut rapide.
Toujours rien au foyer, me dis-je en un soupir,
N’aurais-je fait mon nid qu’avec des souvenirs ?

J'aime cette strophe qui met en souligne de manière élégante la terrible solitude, et particulièrement le dernier ver.
(venant de ma part, aimer le dernier verre, n’est pourtant pas habituel, moi qui ai pour volonté de toujours le repousser au prochain !!! !)

Plus sérieusement, ELEGANCE, voila le terme, à mes yeux, le plus approprié pour évoquer ton écriture mon cher EXEM, sans oublier le talent, mais cela est tellement évident…..

C'est la forme de poésie que j'aime : vraie, sans d'artifice ampoulé et redondant, masquant, justement, un manque de talent.

Merci EXEM, pour cette lecture revigorante sur ce drôle d’oiseau, avec lequel tu dois avoir des liens de parenté,…………. eu égard à ta superbe plume !!!

Amitiés de Touraine
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
30 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 30

Plus ...