| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Plus de printemps - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Plus de printemps
Publié par sb1poesie le 28-12-2014 12:10:00 ( 1043 lectures ) Articles du même auteur



Il y a maintenant longtemps qu’il y a plus de soleil dans mon cœur, plus de printemps, je vis dans le vent glacial de l’hiver, je me sens seule, je n’arrive pas à remonter la ponte, tout me semble difficile incompréhensible, je vis dans le cauchemar du terrible passé qui me honte, la chance m’a abandonnée ne sonne plus à ma porte, le désespoir m’envahi, la tristesse me ronge de l’intérieur.
Le tableau de ma vie est tout noir rempli de déceptions et de désillusions, je me suis imaginée un avenir meilleur plein de bonheur et de sérénité au lieu de ça les tornades, les tempêtes, le mauvais temps est partout, le froid d’une vie moins triomphante, comment sortir de ce malheur.
Sentir le parfum du bonheur, me sentir vivante, sortir la tête de l’eau, je me sens noyée, sans vie.
Il me reste que l’espoir pour sortir la tête du gouffre, imaginer une existence meilleur, sans larmes et déceptions, avancer sans reculer et sans avoir peur de tomber dans un trou sans fond ne faire que dépérir alors que tout peu être rose et plein de vie mais moi rester cloîtrer dans mon royaume sans vie et fermer les yeux ne pas voir la réalité de l’existence, comment tourner la page et être plus sereine, ne plus être prisonnière de ma peine et exister sans réfléchir sans passer sa vie dans le noir, et le désespoir .Croire que la vie est une fleur, enfin être heureuse.

S.B

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Marco
Posté le: 28-12-2014 13:56  Mis à jour: 28-12-2014 13:56
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 725
 Re: Plus de printemps


C'est la suite logique de ton poème "Notre tragédie" que j'ai commenté ainsi : lis bien

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Re: Notre tragédie
Je te souhaite de te reconstruire le plus vite possible.

Tu sais, il n'y a qu'un fil de soie qui sépare l'amour de la tragédie.

Aujourd'hui, tu es dans la peine ; prends le temps de comprendre ce que tu as
vécu, tu seras plus sereine et tu seras moins sévère envers toi.

Mais tout ceci, n'est que l'histoire de la vie.

Amicalement

Marco
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Non, non tu ne dois pas imaginer une existence meilleure, tu dois faire en sorte qu'elle soit meilleure ; déjà, comme je te l'ai écrit, bien comprendre ce qui s'est passé dans ton histoire. Ensuite il te faut l'accepter, sans te culpabiliser, ça ne sert à rien les dés sont jetés, une fois que tu auras fait cela, tu fais le deuil de cette histoire.

À partir de cet instant tu peux repartir de l'avant en étant sereine. Quand je dis faire ton deuil, ça ne veut pas dire que tu as tout jeté mais tu as gardé en toi que les bons souvenirs.

Tu vas me dire facile à dire, mais c'est l'histoire de la vie (je me répète)

Amicalement
Marco

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Plus de printemps sb1poesie 28-12-2014 14:21
    Re: Plus de printemps Anonymes 28-12-2014 16:07
      Re: Plus de printemps sb1poesie 28-12-2014 17:00
        Re: Plus de printemps alexis17 29-12-2014 13:41
          Re: Plus de printemps sb1poesie 29-12-2014 13:58
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
53 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 2
Invité(s): 51

Lif1966, fany, Plus ...