| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La vie de Linda (Première partie) - Nouvelles - Textes
Nouvelles : La vie de Linda (Première partie)
Publié par sb1poesie le 29-12-2014 10:40:00 ( 645 lectures ) Articles du même auteur



(Je vous propose une nouvelle de plusieurs parties que j'ai écrite de puis déjà quelque temps)


La vie de Linda (Première partie)

Aujourd’hui est un jour particulier, l’institutrice nous a promis de faire une petite balade dans un jardin public pour nous récompenser de nos efforts fournis à l’école. En effet le directeur a loué un bus pour l’occasion.
Le soleil est présent quoi que bien timide, les nuages le cachaient par moment, ce qui donne à cette journée une douceur digne d’un mois de mars.
Nous sommes montés dans le bus, et nous nous sommes installés.
J’aurais aimé être assise coté fenêtres pour admirer le paysage, mais comme les garçons sont toujours plus rapides que les filles, nous avons pris les autres bancs, mais cela n’a pas pour autant gâché cette sortie qui promet d’être riche en rebondissement.
Le professeur s’est installée devant et pendant le trajet nous a parlé du but de cette sortie.
-Bonjour tout le monde, comme vous le savez, j’aime les enfants sages et obéissants et de plus vous avez eu des bonnes notes ces temps-ci, j’ai décidé de vous récompenser en vous offrant cette sortie. Tout au long de cette balade, vous allez faire un peu connaissance avec la nature et découvrir tout en s’amusant plusieurs variétés de fleurs. Comme vous le savez le printemps est bien là, donc c’est l’occasion ou jamais…
En route nous avons chanté des récitations apprises en classes, et parmi elles j’aime bien celle-ci :
« Mon pays, mon pays, nos jeunes avant ont tout donné pour nous voir libres aujourd’hui, mon pays, mon pays… »
Trente-cinq minutes plus tard nous sommes arrivés à destination.
Je l’aime bien notre nouvelle institutrice car elle est gentille avec nous mais ce qui l’empêche pas d’être sévère par moment.
Je me souviens du premier jour de la rentrée scolaire.
Elle s’est présentée de cette façon :
-Bonjour les enfants, je suis Madame Sabrina Benyamina, votre institutrice de la deuxième année primaire. J’espère que nous allons bien nous entendre et que votre parcours avec moi va être facile et agréable et que cette année passera avec bonne humeur, travail et rigueur et à la fin vous passerez tous à l’année suivante inchaleh. Je n’aime pas les élèves paresseux. J’aime au contraire les enfants studieux, pleins de bonnes volontés et de dynamisme. Ne vous enfaite pas, tout se passera pour le mieux, je suis là pour vous aider. Mon but n’est pas de vous pénaliser bien au contraire. Je serais comme votre entraineur. Imaginez que nous sommes une équipe et que notre but est de gagner, je vous conseillerai et vous donnerai les outils pour réussir…
Nous sommes descendus du bus et Madame Benyamina nous a dirigés vers la porte du jardin public :
-Allez les enfants, on se dépêche. Sortez deux par deux en silence.
Notre balade était fantastique, nous marchions doucement en admirant les fleurs, cet univers printanier était magique et plein de douceur pour nos yeux d’enfants et le soleil ajoutait à cela de la gaieté et de la bonne humeur.
En plus, grâce à notre enseignante adorée, nous avons appris à connaitre les fleurs de toute sorte. Nous avons appris les différentes parties d’une fleur : en bas les racines, puis il y a la tige, les feuilles et en haut les pétales…
Parmi les variétés de fleurs que nous avons rencontrées: Il y avait par exemples des fleures de couleur bleu: « Scille à deux feuilles »qui contiennent de deux à huit fleurs avec une tige arrondie…
A midi Madame Benyamina nous a demandé de faire une petite pause pour le déjeuner.
Elle nous a divisé en trois groupes et a sorti d’un cabas qu’elle a ramené pour cet événement, trois nappes puis a donné à chaque groupe une, que nous avons étalé sur l’herbe pour manger nos casse-croutes.
Un peu loin dans l’après midi, la visite est déjà terminée. Le temps nous a paru si court que nous étions déçus de rentrer. Nous voulions rester encore un peu. Nous avons regagné notre bus, et dans le chemin du retour, l’institutrice nous a donné un petit travail à faire pour le lendemain.
-Alors les enfants la sortie vous a plu ?
Nous avons répondu : -Oui Madame.
-Je propose que chacun d’entre vous me face un petit texte de cinq lignes pour résumer votre journée d’aujourd’hui.
Quand nous sommes revenus à l’école et avons rejoint notre classe, il est presque cinq heure, l’enseignante a juste eu le temps de nous dire au revoir et de nous rappeler ce qu’elle nous a demandé de faire pour le lendemain. En effet notre cours débute habituellement à dix heures et demi et se termine à midi, et l’après midi on reprend à trois heure et demi jusqu’à cinq heure. Mais comme aujourd’hui est un jour spécial, nous n’avons pas suivi le créneau habituel. Ils y a bien sûr d’autres classes qui débutent leurs cours à huit heure jusqu’à dix heure et demi et d’une heure à trois heure et demi mais cela dépend du créneau choisi par les enseignants au début d’année.
Quand nous sommes sortis de l’école, j’ai salué deux de mes amies avec qui j’étais qui sont aussi mes camarades de classe, et j’ai attendu mes deux voisines qui étudient aussi dans cette même école l’une dans la deuxième année et l’autre dans la première année et nous sommes rentrées chez nous.
En route nous avons un peu discuté de tout et de rien :
-Salut Karima, ça va ?
-Oui et toi ?
-Ça va, merci, et toi Nawel ?
-Très bien, merci.
Nous habitons à quels pas de notre établissement scolaire, donc nous ne sommes pas tellement inquiets pour le chemin du retour et nous rentrons toujours à pied.
En arrivant à la maison, j’ai trouvé ma mère et mon père dans la salle à manger en train de goutter, ma mère m’a prié de les rejoindre pour prendre mon goutter aussi.
Je lui ai demandé juste par curiosité à quelle heure ils sont rentrés du travail, elle m’a répondu qu’ils venaient eux aussi de rentrer.
Elle m’a alors questionné sur la sortie que notre institutrice a organisée :
- Alors Linda, ce n’est pas aujourd’hui cette fameuse sortie ? Alors ça s’est bien passé ?
- Oui, en plus comme il faisait beau aujourd’hui, nous avons bien profité, à la fin l’institutrice nous a demandé de faire un petit texte pour résumer ce qu’on a fait aujourd’hui.
-C’est bien! C’est un très bel exercice. Si tu as besoin de mon aide ou celle de ton père pour te corriger les fautes, tu peux ramener ton travail tout à l’heure.
Un peu loin dans la soirée j’ai rédigé les cinq lignes demandées :

(Aujourd’hui à l’école, nous avons fait une ballade dans un jardin public.Cela change un peu de l’habitude, c’est vrai que les cours que nous faisons normalement en classe sont riches en enseignements mais cette sortie l’est encore plus car elle nous a permis de faire connaissance avec plusieurs variétés de fleurs et parmi les fleurs celle qui m’a le plus plu est la rouge qui s’appelle « petite orme » car j’aime bien la couleur de celle-ci.)

S.B

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Iktomi
Posté le: 29-12-2014 16:40  Mis à jour: 29-12-2014 16:41
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 682
 Re: La vie de Linda (Première partie)
Chère amie, il va falloir que tu te relises avec un peu plus d'attention, car tu as laissé échapper pas mal de fautes, dont celle-ci : Elle m’a alors questionnait qui n'est vraiment pas belle, conviens-en. Et aussi : que chacun d’entre vous me face... pas bien, ça, non plus.

S'il y a d'autres épisodes à venir, je ne dis rien de plus pour l'instant, mais je t'encourage vraiment à te relire et à traquer implacablement toutes les approximations de syntaxe et toutes les fautes, ton texte n'en sera que plus agréable à lire.

Bien à toi.
sb1poesie
Posté le: 29-12-2014 16:51  Mis à jour: 29-12-2014 16:51
Accro
Inscrit le: 14-11-2013
De:
Contributions: 207
 Re: La vie de Linda (Première partie)
Merci Iktomi pour ton commentaire, c'est vrai que je fais des fautes, je ne sais pas si je peux les corriger toute seule, si je n'y arrive pas je vais demander de l'aide peut-être à Loriane si elle a le temps si non je ne sais pas comment faire car en me lisant mes fautes ne me sautent pas aux yeux malheureusement.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 31

Legrandmax, Plus ...