| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Prise de bec - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : Prise de bec
Publié par couscous le 15-03-2015 17:20:00 ( 748 lectures ) Articles du même auteur
Nouvelles confirmées



Réponse au défi de la semaine :

http://www.loree-des-reves.com/module ... hp?topic_id=3360&forum=21



Dans un lieu gardé secret depuis des millénaires par les animaux, des délégués se concertent. Ainsi, Mr Donald, représentant des canards de toutes plumes, se trouve face à son homologue, Madame Cocotte, militante acharnée pour la libération des poules. Le canard prend la parole :

« Nous n’en pouvons plus de ces humains. Ils nous gavent à la chaîne pour déguster nos foies malades aux fêtes. Et nos congénères confinés sur des lacs communaux malodorants ne reçoivent comme pitance que des croûtes de pain rassies, voire pourries, ou des biscuits dégoulinant de bave de bébé. Il n’est pas rare qu’ils soient lapidés par les sales gosses de passage. Le pire est notre situation en Chine où nous sommes très prisés et mis à toutes les sauces à l’orange ou laqués.
– Considérez-vous comme vernis pourtant par rapport à nous, poules et poulets. Les hommes ne nous considèrent que comme des amas de chair bon marché. Nous finissons exhibées dans des rôtisseries, les fesses à l’air ! Ils nous élèvent dans des hangars où la promiscuité est un euphémisme. Des ampoules jaunes sont notre soleil et la couleur verte des murs tente de nous rappeler l’herbe que nos pattes ne fouleront jamais. Arrêtez de vous dandiner en vous plaignant, avec vos airs supérieurs !
– Notez, pour votre gouverne, Madame Cocotte, que je me dandine naturellement et non pour me donner un genre. Je vous concède que votre situation est…
– Et que dire de ces usines à pontes ? Toutes ces mères ne connaitront jamais la joie de couver leurs œufs, de voir leurs petits briser leur coquille et un jour leur dire un tendre « Maman ». Nos œufs et notre chair emplissent le ventre des hommes chaque jour alors que vous ne les nourrissez qu’aux fêtes. Cessez de cancaner sur votre misère ! La nôtre est plus profonde et terrible ! De nous deux, quel est le véritable dindon de la farce ?
– Ne mêlez pas Monsieur Glouglou à ceci ! Que préconisez-vous, ma chère ? De vous envoler ? La nature vous a dotée d’ailes qui sont incapables de vous élever dans les airs. Il faut donc en conclure que votre destinée est d’être l’esclave de ceux qui vous dominent.
– Comment osez-vous ? Vous vous croyez une race supérieure car vous pouvez voler ? Et pourtant un coup de ciseaux dans votre plumage et vous voilà cloué au sol, comme nous !
– Il nous faut unir nos forces au lieu de nous affronter de la sorte. Nous avons le même prédateur et il est redoutable.
– Et coriace ! Que faire ?
– J’ai récemment pu entrevoir une scène intéressante au travers d’une fenêtre anglaise. La famille regardait un écran où apparaissaient des mouettes, des corbeaux et des corneilles. Des cris de terreur ont soudain résonné. Selon un certain Hitch Coq, il semble qu’ils puissent constituer une menace pour les hommes qui les craignent.
– Allons donc lui demander conseil. Mais, avant de clôturer cette réunion, entamons notre chant de ralliement :

C’est la lutte ornithologique
Groupons-nous et demain
Les ailes et les plumes vaincront
Le genre humain


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 16-03-2015 20:08  Mis à jour: 16-03-2015 20:08
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: Prise de bec
Bonjour !

J'aime beaucoup ton texte.
J'ai pensé à "la ferme des animaux".

Hop ! je te mets un lien vers le dessin animé tiré du livre. Ce n'est pas toujours fidèle à l'histoire originale, mais ce dessin animé est tellement sympathique : tu n'en diras des nouvelles !

https://www.youtube.com/watch?v=jre_bGyNufk
couscous
Posté le: 17-03-2015 06:22  Mis à jour: 17-03-2015 06:22
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Prise de bec
Merci Emma, je ne connaissais pas.

Bises

Couscous
Loriane
Posté le: 17-03-2015 18:41  Mis à jour: 17-03-2015 18:44
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9132
 Re: Prise de bec
Citation :

C’est la lutte ornithologique
Groupons-nous et demain
Les ailes et les plumes vaincront
Le genre humain

J'adore ! trop drôle.
Oh non ! ne nous dis pas qu'ils sont aussi couillons que nous à faire un concours de victimes alors qu'ils sont bien tous dans le même enfer. Ces volatiles souffrent trop. Ceux qui traînaient dans les chemins et basse-cour de mon enfance ne
savaient rien de leur bonheur.
Je n'achète que des oeufs bios ou O. Jamais, jamais d'oeufs 3 ou 2. le sort de ces animaux est inadmissible.
Juste j'aurais préféré :
Ils nous gavent à la chaîne pour déguster nos foies malades aux fêtes
Ils nous gavent à la chaîne pour, aux fêtes, déguster nos foies malades.
Mais ce n'est que mon avis.
Merci
couscous
Posté le: 17-03-2015 19:36  Mis à jour: 17-03-2015 19:36
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Prise de bec
Tu as bien raison !

Merci Loriane.

Bises

Couscous
Donaldo75
Posté le: 18-03-2015 18:40  Mis à jour: 18-03-2015 18:40
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1106
 Re: Prise de bec
Je confirme la sensation de filiation avec le roman d'Orwell, en version plus légère.
Comme toujours, tes jeux de mots font mouche, donnant au texte un côté encore plus décalé.
Bravo ma chère colorieuse.
Un Hurlu qui te veut du bien.
couscous
Posté le: 18-03-2015 19:46  Mis à jour: 18-03-2015 19:46
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Prise de bec
Une jolie comparaison !

Merci Petit Hurlu d'adoption.

Couscous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...