| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'Horreur de Narcisse - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : L'Horreur de Narcisse
Publié par EXEM le 03-04-2015 19:22:38 ( 420 lectures ) Articles du même auteur



Les formes inconnues des monstres de la nuit,
Plongent l'obscurité dans le gouffre qui luit,
Résonnant en silence, en noire interférence,
Avec les doux soupirs d'invisibles présences.

Les feuilles immolées par les sèves stériles,
Demandent de leurs yeux, aux zéphyrs fainéants,
De les oindre du souffle, aux parfums de leurs îles,
Qui se laissent bercer sur le bel océan.

Noirceur délicieuse, en féconde lumière,
Éclaire l'œil qui meurt, gisant dans la poussière,
Et baigne-le d'effroi, dans le froid de l'hiver.

Narcisse dort ce soir, à l'endroit de l'envers.
Il a vu la beauté, et vu qu'elle était laide,
Personne n'est venu, accourir à son aide.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 03-04-2015 20:31  Mis à jour: 03-04-2015 20:31
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: L'Horreur de Narcisse
J'ai aimé ton texte texte à la beauté renversée !
quel chamboulement de l'univers !

Amitié,
Istenozot
Posté le: 03-04-2015 23:16  Mis à jour: 03-04-2015 23:16
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1905
 Re: L'Horreur de Narcisse
Cher Exem,

Décidément, tu vas nous faire aimer l'enfer. Encore un peu et je vais vouloir y aller.
Si tu organises des visites de l'enfer, je veux bien y aller avec toi!
D'accord, j'entends ton langage silencieux; je reste encore un peu, pour avoir le plaisir de te lire encore et toujours.

Ton poème me fait penser à l'hymne de la beauté de Charles Baudelaire dont voici quelques vers :

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
L'univers moins hideux et les instants moins lourds ?"

Tu es donc un poète créateur de mondes!


Merci pour ce beau poème.

Un joyeux week end pascal à toi.
Bien amicalement.

Jacques
Marco
Posté le: 04-04-2015 07:38  Mis à jour: 04-04-2015 07:38
Plume d'Or
Inscrit le: 17-05-2014
De: 24
Contributions: 690
 Re: L'Horreur de Narcisse
EXEM,

Je sais que tu connais bien ce monde parallèle
dont les gens nient l'existence.

De l'excès de beauté naît cette laideur qui nous va si bien au teint.

Tes vers chantent aux oreilles de cette mortelle laideur.

Je ne cesserai de te lire, mon ami !

Bises

Marco
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...