| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le mystère de l'histoire courte continue... - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Le mystère de l'histoire courte continue...
Publié par emma le 09-04-2015 14:20:00 ( 1214 lectures ) Articles du même auteur



Je vais tenter de vous conter l'histoire d'on ne sait quoi :

Tout commença on ne sait quand. Cela frappa ceux d’on ne sait où, fils d’on ne sait qui.
Ils vinrent à dix, à quinze… On ne sait combien… Quand soudain on ne sait lequel a fait Dieu sait quoi (mais en tout cas, c’est véridique car quelqu'un me l’a dit !)

Cette histoire dont on ne sait plus trop le pourquoi du comment, finit on ne sait trop comment, mais anime tout de même les cancans on ne sait plus depuis quand. On ne sait plus trop pourquoi, d’ailleurs…



Je jure que je n'ai rien inventé.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
EXEM
Posté le: 09-04-2015 18:03  Mis à jour: 09-04-2015 18:03
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1480
 Re: Le mystère de l'histoire courte continue...
Une histoire que j'ignorais. Je me suis marré. Difficile de combiner jeux de mots et humour, mais tu y as réussi.
Bises.
Istenozot
Posté le: 09-04-2015 20:18  Mis à jour: 09-04-2015 20:18
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2303
 Re: Le mystère de l'histoire courte continue...
Emma,

Ah oui, cette histoire me disait bien quelque chose, qui m'en rappelait une autre d'aileurs que je tiens de l'un ou l'autre, je ne sais plus, encore que je me souviens bien du quand, mais plus si c'est l'un ou l'autre. Je le tiens mais cela ne me dit toujours pas de quoi il en retournait de la chose.

Mais ton texte me met sur la route de la chose avec délice. Encore que! Hi hi!
Merci pour ce moment délicieux qui m'a fait beaucoup rire. J'ai rassuré ma femme au sujet de mon hilarité passagère. Je ne suis pas fou!

Amicalement.

Jacques
Donaldo75
Posté le: 10-04-2015 09:13  Mis à jour: 10-04-2015 09:13
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1111
 Re: Le mystère de l'histoire courte continue...
Salut Emma,

Je savais bien que la rumeur n'était pas complètement infondée.
Tu apportes de la clarté à ce que mon petit doigt me disait.

Bises

Donald
couscous
Posté le: 10-04-2015 12:25  Mis à jour: 10-04-2015 12:25
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Le mystère de l'histoire courte continue...
Emma,

Je vois que tu as donné une très belle suite à mon histoire courte avec tout le suspense qu'on attend d'une bonne histoire et dont on se souviendra de génération en génération...

Bises

Couscous
Helena
Posté le: 10-04-2015 23:44  Mis à jour: 10-04-2015 23:44
Aspirant
Inscrit le: 05-04-2015
De: France
Contributions: 40
 Re: Le mystère de l'histoire courte continue...
Ton texte donne à réfléchir Emma
Athéna
Posté le: 21-04-2015 08:00  Mis à jour: 21-04-2015 08:00
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 421
 Re: Le mystère de l'histoire courte continue...
La rumeur est un mensonge qui s'attrape avec le temps
Qui me l'a dit?

Je ne sais plus, je ne sais pas, je suis perdue...

Quelqu'un m'a dit.....

J'ai adoré et bien ri

Merci

Athéna
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 35

Plus ...