| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Il parlait aux étoiles - Poèmes - Textes
Poèmes : Il parlait aux étoiles
Publié par VikThor le 18-04-2015 21:10:00 ( 604 lectures ) Articles du même auteur



...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 18-04-2015 22:46  Mis à jour: 18-04-2015 22:46
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1987
 Re: Il parlait aux étoiles
Cher VikThor,

Que la poésie est belle, que sa musique est douce.
Et que de miracles se passent dans son âme et dans son coeur à lire de magnifiques vers comme ceux-ci que j'ai beaucoup aimé :

"les malheurs se faisaient beaux.

Du haut de ses tourments
pleuraient des larmes de pierre
qu'il transformait en diamants,"

C'est magnifique.
Tu vises au coeur de la cible de nos émotions.

Tu me permettras de penser, et je le dis en toute amitié, que les poètes existent au delà de leur mots, dans le silence du coeur.
Et que, lorsqu'on lit à haute voix les vers d'un poète disparu, sa poésie vibre et vit dans nos coeurs. Le poète est alors présent!

Merci pour ce moment poétique avant que de rejoindre Morphée.

Porte toi bien et prends bien soin de toi car nous avons envie de te lire encore et toujours.

Amitiés de Dijon.

Jacques
Helena
Posté le: 19-04-2015 00:10  Mis à jour: 19-04-2015 00:10
Aspirant
Inscrit le: 05-04-2015
De: France
Contributions: 40
 Re: Il parlait aux étoiles
Tu a vraiment beaucoup de talent franchement j'admire mais je resterais sur ses mots
EXEM
Posté le: 19-04-2015 01:22  Mis à jour: 19-04-2015 01:22
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1480
 Re: Il parlait aux étoiles
En plus d'un talent phenomenal, Vik a une personnalité qui en a fait tout de suite un Rocher de l'Orée. Sa bonté et générosité évidente m'ont immédiatement touché. Je suis donc doublement heureux qu'ils soit aussi un grand poète.
Pour en venir au texte, il est un bel homage à tous ceux qui aiment la poésie. Il contient des vers admirables.

le ciel déchirait ses voiles
les malheurs se faisaient beaux.


Quand il tutoyait les anges
se bousculaient les nuages


La dernière strophe que je ne citerai pas afin de laisser au lecteur la joie de la lire dans le texte, m'a coupé le soufflé.
En bref, un poème d'une grande beauté. Merci pour ce présent.
Titi
Posté le: 19-04-2015 08:18  Mis à jour: 19-04-2015 08:18
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1497
 Re: Il parlait aux étoiles
Superbe éloge pour les poètes disparus ........., qu’apprécient également les poètes bien vivants!!

La lecture se fait d'un seul trait, avec quelques passages superbes, et les images évoquées sont parlantes.

Ta place sur l’ORée n’est en rien usurpée, ou à l’image de ton avatar tu démarres en vainqueur !!

Merci de ta venue


Amitiés de Touraine
VikThor
Posté le: 21-04-2015 08:21  Mis à jour: 21-04-2015 08:21
Régulier
Inscrit le: 26-06-2012
De:
Contributions: 42
 Re: Il parlait aux étoiles
merci amis d'avoir chaleureusement supporté mes quelques lignes...
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
45 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 45

Plus ...