| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le dieu A.T - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le dieu A.T
Publié par dumont011 le 26-06-2015 15:00:00 ( 435 lectures ) Articles du même auteur



Je t’ai préféré à mes autres créatures
Généré dans de l'argile sans points de suture
Je t’ai offert un séjour au paradis
"Agenouillez-vous devant lui" aux autres ai-je dit
Ordre qui me valut cet affront démentiel
Qui troubla à jamais la quiétude du ciel
Je t’ai créé un peu à mon image
C'était pour moi un défi mais aussi un gage
Je t’ai doté d'un cerveau qui médite
C'était là ta faveur et ton grand mérite
Tu n'en fis souvent usage que pour le massacre
Auquel avec zèle et méthode tu te consacres
Je ne suis plus qu'un prétexte, à quoi cela rime
Qu'en mon nom tu commets les atroces crimes?
Tu m'invoques pour légitimer tes pires forfaits
Les impies mécréants n'en ont pas autant fait!
Sur terre sévissent tes étranges et perfides lois
Assez! Je dis. En toi je perds confiance et foi
De t’avoir élu je pense m'être hâté
Oublie-moi, car désormais je suis athée!

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 26-06-2015 16:25  Mis à jour: 27-06-2015 12:48
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8969
 Re: Le dieu A.T
Tu me rappelles cette phrase :
" ce n'est pas à dieu que j'en veux mais à ceux qui m'en ont parlé."

Citation :

"Et puis si j'étais le bon Dieu
Je crois que je serais pas fier
Je sais on fait ce qu'on peut
Mais il y a la manière."


Citation :
Si j’étais Dieu en les voyant prier
Je crois que je perdrais la foi…"


Citation :
« Je ne crois pas un mot de toutes ces histoires. »
Mais j'envie les pauvres d'esprit pouvant y croire..."

Brassens

Citation :
Je voudrais avoir la foi, la foi de mon charbonnier,
Qui est heureux comme un pape et con comme un panier.

Brassens

***
La religion est un outil d'organisation sociale et de pouvoir et les humains les créent par nécessité.
J'ai toujours eu du mal avec ces croyances, beaucoup de mal. Ma religion est le doute
La spiritualité c'est autre chose.

A voir :
Un grand cerveau, le plus grand actuel en grand raccourci :
Avant le big-bang le temps n'existait pas, il ne pouvait donc y avoir aucun dieu.
Il ne s'agit pas d’hypothèse mais de calculs, la seule certitude est la science.
Mais la croyance est du domaine de l'irrationnel parfois de la névrose et c'est donc très personnel.

https://youtu.be/ZWW362V6ztc
https://youtu.be/iyy5TfW6gGs

Merci
emma
Posté le: 27-06-2015 11:10  Mis à jour: 27-06-2015 11:10
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: Le dieu A.T
Oui, Dumont, je suis d'accord. Dieu tel que nous le concevons actuellement est une pénible erreur.

Je pense à tous ces gens de Tunisie qui ne songent qu'à vivre en paix. les temps sont déjà suffisamment durs comme ça, avec le contexte économique et politique... Ils n'avaient vraiment pas besoin de ça. Ils doivent être horrifiés, atterrés, dévastés.

Ma pensée va aussi aux familles des victimes.

Quelle triste journée.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
30 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 30

Plus ...