| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> petites pièces burlesques IV - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : petites pièces burlesques IV
Publié par dumont011 le 21-07-2015 22:20:00 ( 510 lectures ) Articles du même auteur



Quai d’une gare. Deux tables dressées. Entre Zazie.

Zazie – Voilà, je ne sais pas qui m’a fait sortir de mon métro, mais il paraît qu’on a besoin de moi pour jouer ici. (Fait les cents pas sur le quai) Un quai ça ressemble à un trottoir !
Anonyme (fait irruption) – Parfaitement !
Zazie – Holà ! Tout doux ! N’en tirez pas des conclusions hâtives et stéréotypées !
Anonyme– mais je ne tire rien, croyez-moi, madame !
Zazie – Aucune conclusion ?
Anonyme– Aucune !
Zazie – Et votre épingle du jeu ?
Anonyme – Pas du tout ! Vous voyez que je patauge en plein dedans !
Zazie – Même pas le diable par la queue ?
Anonyme – (silence gêné)
Zazie – Allez, répondez, mince !
Anonyme – Il faut avouer qu’en ce moment, c’est plutôt la dèche !
Zazie – Vous m’avez menti alors ! Salaud !
Anonyme – (baisse la tête. Honteux comme un gosse) je ne l’ai pas fait exprès !
Zazie – (change de ton) Oh ! Ce que vous êtes beau quand vous rougissez !
Anonyme– C’est vrai ?
Zazie – Voui !
Anonyme– Et si… attendez. Si je verdissais ; comme ça, regardez.
Zazie – Beurk ! Vous me rappelez un perroquet ; Laverdure !
Anonyme – Laverdure ? ‘Sais pas qui c’est! D’ailleurs je connais peu de choses. Je cause, je cause, c’est tout ce que je sais faire !
Zazie – Petit coquin ! Je suis sûre que vous connaissez plein de choses ! Tenez ! Voilà une table dressée ! Montrez-moi ce que vous savez faire !
Anonyme – Je peux ?
Zazie – Mais oui, venez ! (à part) Bordel ! Qu’est-ce qui m’arrive ? Je sais bien qu’un quai est assimilable à un trottoir, mais de là à inviter un inconnu ; un anonyme à bouffer ! On dirait que je ne suis pas responsable de mes actes !
(Ils s’attablent. Anonyme sert Zazie et la fait manger.)
Anonyme – C’est bon ?
Zazie – Oui!
Anonyme – Vous aimez ?
Zazie – Oh ! Oui ! J’adore ! Continuez ! N’arrêtez pas !
Anonyme – Tenez ! Prenez ça !
Zazie – Oh ! Que c’est bon ! Encore !
(Entre Mme Anonyme. Zazie recule sa chaise, Anonyme se met promptement debout)
Mme Anonyme – Ah le salaud ! Ah le pourri ! Il la nourrit ! Ah le saligaud !
Anonyme – Calme-toi chérie, ce n’est pas ce que tu crois !
Mme Anonyme – Et il me prend pour une conne par-dessus le marché !
Anonyme – Je t’assure mon lapin que je viens de la rencontrer là sur le quai ! Nous nous vouvoyons encore !
Mme Anonyme – (Un peu calmée) tu me racontes des bobards ?
Anonyme – Non, je le jure, demande-lui (geste vers Zazie)
Mme Anonyme – (Moue) Non, je te crois. (Fait les cents pas sur le trottoir, Anonyme reste debout, zazie rapproche sa chaise de la table) c’est vrai qu’un quai ça ressemble à un trottoir !
X – (rentre soudain) Parfaitement !
Mme Anonyme – Holà ! Tout doux ! N’en tirez pas des conclusions hâtives et stéréotypées !
Anonyme – Epargnez-nous la suite ! Il y a une autre table là-bas ! (Mme Anonyme et X s’y dirigent) Et puis tenez, approchons les deux tables et mangeons à quatre, c’est plus convivial ! (à Zazie) vous n’y voyez pas d’inconvénient ?
Zazie – Non, au contraire !
(Les tables sont juxtaposées. Les quatre convives mangent frénétiquement, puis s’apaisent peu à peu. A la fin ils sortent l’un après l’autre. Entre Urbus suivi de Génie)

Urbus – Et Voilà ! Une histoire qui va connaître un vif succès !
Génie (À part) – Cet imbécile se prend vraiment pour un écrivain ! (À Urbus) Maître, il m’est avis que ce synopsis nécessite quelque modification.
Urbus – Toi, le nègre, ne discute pas et arrête de me tenir tête à chaque fois, sinon je te renvoie dans ton vieux dactylo ! (Se dirige vers la sortie en esquissant des entrechats) un vif succès je vous dis, je le sens ! (Sort)
Génie (Soupire) – J’y retournerai tout seul, dans ma vieille machine ! Je préfère mille fois ma prison aux lubies de ce connard ! (sort)
(Rideau)

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 22-07-2015 21:18  Mis à jour: 22-07-2015 21:18
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: petites pièces burlesques IV
très drole ! Zazie sortie du métro c'est de la pure poésie!
Continue à nous régaler, à 4, 6 ou 8 convives s'il le faut!

Amitié
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
52 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 52

Plus ...