| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Ruines - Poèmes - Textes
Poèmes : Ruines
Publié par Jeff111 le 19-08-2015 15:45:15 ( 608 lectures ) Articles du même auteur



Soleil oblique.
Chapiteaux brisés
Ombres vaines,
Temples vides sans prières.
Beauté ancienne,
Majesté déserte.

Hypogées obscurs
Sous des parvis funèbres.
Cloîtres déserts.

Bruits plaintifs.
Les accords du vent
Se perdent dans le silence.
Objets absents,
Regrets perdus.
Des adieux ardents
S'échappent des tombeaux.

Je cherche en vain des dieux
Dont je sens l'invisible présence...

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
EXEM
Posté le: 19-08-2015 18:28  Mis à jour: 19-08-2015 18:28
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1480
 Re: Ruines
Très bon. J'apprécie. Merci.
Istenozot
Posté le: 20-08-2015 09:06  Mis à jour: 20-08-2015 09:06
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1992
 Re: Ruines
Cher Jeff,

J'ai aimé ce poème musical et son ambiance.
Je le ressens comme un témoignage du désert de la pensée, d'une nostalgie du passé et de la quête d'une démarche spirituelle non aboutie.

Merci à toi.

Amitiés de Paris où je me trouve.

Jacques
Jeff111
Posté le: 20-08-2015 10:51  Mis à jour: 20-08-2015 10:51
Accro
Inscrit le: 31-01-2015
De: Narbonne
Contributions: 215
 Re: Ruines
Jacques,

Merci pour tes mots.quant à ta troisième proposition,c'est peut-être en effet la bonne,je m'interroge encore...

amitiés du pays cathare...
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
23 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 23

Plus ...