| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Fumée mélancolique - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Fumée mélancolique
Publié par Marco le 21-08-2015 01:10:00 ( 354 lectures ) Articles du même auteur



FUMÉE MÉLANCOLIQUE



Une vie
.Laissée
...À l'abandon
.....Ressemble, étrangement,
.......A une cigarette à demi écrasée,
.........Laissée sur le pavé ;
...........Elle finit de se consumer lentement,
..............Laissant échapper sans aucune retenue,
.................Dans un envol feutré, un passé,
....................Des blessures qui paralysent l'ardeur.
...........................Sans le moindre bruit.
...................Cette vapeur de souvenirs, qui embrume les esprits
.............Façonne des ponts d'or et des ronds d'argent !
......Ce voile d'illusion se dissipe rapidement,
...Exhibant ainsi les affres de la mélancolie.
...Les espoirs désabusés et les vestiges de l'Amour bafoué
.....Ont à jamais marqué de leurs sceaux, les roses rouges.
..........Mais, n'y pensez plus ! Tout change,
.............Rien n'est immuable dans cette vie chahutée !
................On ne recommence pas une vie,
....................On la poursuit en guettant,
.........................Une possible chance !
...............................Alors, reprenez
....................................Donc une
..........................................Cigarette.
..................................................Merci !



Cliquez pour afficher l



Marco

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 21-08-2015 07:14  Mis à jour: 21-08-2015 07:14
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1840
 Re: Fumée mélancolique
Très cher Marco,

Et si tu remplaçais la cigarette par un verre de vin et sa fumée par les aromes, les cétones qui s'enlovent et font notre bonheur.
Je crois que je vais en faire un poème que tu m'inspires et que je te dédicacerai.

Merci pour ce poème très fort et puissant. C'est ta marque de fabrique.

Mille pensées amicales vont vers toi qui viennent d'une grande terre de vins - un peu de chauvinisme ne fait pas de mal-.

Jacques

Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 21-08-2015 13:45  Mis à jour: 21-08-2015 13:45
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Fumée mélancolique
Marco,

J'adore cette présentation en fumée de cigarette en lien direct avec ton texte. Un texte à la fois mélancolique et porteur d'espoir.
Désolée mais je ne fume pas.... par contre je ne suis pas contre un morceau de chocolat.


Bises Gros Tony... euh Marco.

Couscous

Auteur Commentaire en débat
Donaldo75
Posté le: 22-08-2015 01:55  Mis à jour: 22-08-2015 01:55
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1037
 Re: Fumée mélancolique
Salut Marco,

Je ne sais pas comment tu fais mais tu m'épates souvent avec ce type de poème.
Encore bravo !
Donald

Auteur Commentaire en débat
EXEM
Posté le: 22-08-2015 17:56  Mis à jour: 22-08-2015 17:56
Plume d'Or
Inscrit le: 23-10-2013
De:
Contributions: 1481
 Re: Fumée mélancolique
Je me joins avec humilité aux autres amis commentateurs, je n'ai hélas qu'un seul mot,les autres sont restés dans ma gorge, mais celui la explose : GÉNIAL!
Merci mon très cher Marco.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
27 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 27

Plus ...